Couverture du journal du 16/07/2024 Le nouveau magazine

Ride And, le vélo sous toutes ses formes !

Imaginée par Marianne Fillion en 2019, Ride And intègre l’ensemble des activités autour du vélo, depuis l’apprentissage en zone urbaine jusqu’aux stages de pilotage technique en pleine nature. Basée à Fontenay-le-Comte, cette école du vélo, unique en Vendée, s’adresse aux particuliers (enfants et adultes) mais aussi aux entreprises souhaitant promouvoir les mobilités douces et actives auprès de leurs collaborateurs.

Ride And

Les “draisienne camps“ de Ride And permettent aux enfants, dès 3 ans, l’apprentissage du vélo ©Ben Grivoz

« On a tendance à oublier que le vélo est un sport mécanique, rappelle Marianne Fillion, la fondatrice de Ride And. À l’instar de la voiture ou du ski, on peut apprendre à maîtriser les techniques de base auprès d’un moniteur agréé. J’avais déjà lancé le principe de l’école de pilotage de VTT en Île-de-France en 2002. Puis, j’ai atterri en Vendée, au cœur du Marais poitevin. J’y ai découvert la forêt de Mervent, un espace nature incroyable méconnu du tourisme sportif. À la suite d’un licenciement économique, j’ai eu envie de relancer l’école du vélo sur le territoire, en élargissant l’offre à toutes ses dimensions : apprentissage dès trois ans, remise en selle, coaching personnalisé pour préparer un événement sportif, animation, conseil… »

Depuis trois ans, cette ancienne championne de France junior en cross-country (5e mondiale en descente) défend une approche sportive et pédagogique de l’enseignement du vélo. « Le confinement a fait renaître l’envie de se déplacer autrement, analyse Marianne Fillion. Les collectivités ont répondu en partie à cette demande en multipliant les voies cyclables, mais la réalité du terrain rappelle que l’usager est sensible. Il n’a pas de carrosserie pour le protéger en cas d’impact. Nos moniteurs sont des professionnels diplômés d’un brevet d’État. » Et d’insister : « Je fais moi-même partie du groupement national des moniteurs cyclistes français. On ne fait pas de la promenade, on enseigne, nuance-t-elle. Quand il s’agit de transmettre un savoir-faire, la passion ne suffit pas. »

Pour le moment, l’entrepreneure intervient en Vendée, à Niort et jusqu’à La Rochelle. Depuis avril dernier, elle teste également une offre de formation (en partenariat avec Emmaüs), préparant les candidats au certificat de qualification professionnelle de technicien cycle. « On prépare les compagnons à devenir de futurs mécaniciens ou vendeurs cyclistes. » Elle conclut : « En plus d’être une pratique transgénérationnelle et écologique, le vélo est aussi un formidable outil d’insertion ! »