Couverture du journal du 01/07/2024 Le nouveau magazine

Rendre le travail accueillant

Comment faire en sorte que les collaborateurs donnent le meilleur d’eux-mêmes avec enthousiasme ? Cette question est cruciale au moment même où le rapport au travail est bouleversé, la perte de repères, flagrante.

Benoît Pineau, coaching, cercle des experts

Benoît Pineau, préparateur mental - ©Benjamin Lachenal

Lorsque l’on sonde les salariés sur les raisons d’un moral en berne, ils évoquent une mauvaise ambiance, une reconnaissance trop faible, un décalage avec les valeurs de l’entreprise ou encore un niveau d’autonomie restreint. Comme dans un couple, la vie et l’harmonie dans l’entreprise passent par une bonne communication. Cinq aspects vont s’avérer primordiaux pour répondre au double enjeu de recrutement et de fidélisation :

1. Un état d’esprit optimiste véhiculé par la direction

Si vous croyez fermement en l’avenir, par contagion vous réussirez à embarquer avec vous les plus récalcitrants.

Depuis les chocs pétroliers, le monde est devenu vulnérable, incertain, chaotique et ambigu. Il convient de s’y préparer tout en gardant cette dose de confiance dans l’avenir. Votre détermination peut faire la différence auprès de vos équipes. Dans quel avion allez-vous monter ? L’avion flambant neuf piloté par un commandant dépressif ou l’avion décrépit dont le commandant affiche une sérénité à toute épreuve ? Si vous avez confiance en lui, vous le suivrez au bout du monde sans même connaître la destination.

« Le but d’un chef doit être moins de montrer du courage que d’en inspirer. »
Paul-Louis Courier

Un manager moderne endosse le rôle de catalyseur, il permet l’émergence libre de points de vue et donc la prise de décisions partagée. En ce sens, le manager dirige au mieux quand il dirige moins.

2. Challengez vos collaborateurs

Personne ne s’épanouit dans la facilité. Elle crée l’ennui et diminue l’action. Au contraire, évaluez les capacités de progrès de vos équipes et proposez-leur des défis qui les engagent à leur mesure. C’est exactement ce que font les sportifs au quotidien. S’ils croient à la réalisation d’un défi, en plus de la récompense visée, l’accomplissement d’un but va générer de la fierté, elle-même générant de la motivation, de l’engagement et de l’implication. Un travail difficile suscite le respect pour le potentiel de celui qui l’assume.

3. Valorisez et renforcez le sentiment d’appartenance

La performance globale de l’entreprise en tant que système se définit par la pertinence technique du salarié et par les interactions avec les autres membres de l’organisation. Ces deux dimensions sont primordiales pour développer les aptitudes de chaque personne et leur apport à la cohésion du groupe. Cette dernière compétence relationnelle est fortement scrutée par les recruteurs pour projeter une personne dans la réussite du projet d’entreprise : va-t-elle s’épanouir dans ce service et apporter une complémentarité ?  Évitez de penser qu’une nouvelle recrue va nécessairement apporter de la fraîcheur, décristalliser les conflits et apporter de la sérénité. Tous les quiproquos, les non-dits, les préjugés ont la peau dure, et les nouveaux arrivants se conformeront aux codes tacites en vigueur.

Décloisonnez les services et les organisations pyramidales. Autorisez que chacun puisse légitimement communiquer avec n’importe quelle autre personne de l’organisation. Vous favoriserez l’implication et le bon fonctionnement global de l’entreprise. Assumez votre fibre humaniste, ouvrez la parole aux idées, aux craintes, aux suggestions même désagréables de vos équipes. Les salariés craignent de donner un avis sincère par peur de représailles. Quand votre ouverture permet l’expression des doutes, vous atténuez votre ego et surtout vous évitez de partir dans des projets voués à l’échec.

Lorsque vous serez sur le point de démarrer un nouveau projet, essayez l’exercice collectif du Pre-mortem : imaginez-le dans un an, le projet s’avère catastrophique. Demandez à chacun de s’exprimer librement sur les raisons de cet échec. Vous découvrirez rapidement tous les freins techniques, commerciaux, financiers… et tous les doutes inconscients qui parasitent l’aboutissement des projets. Si ces doutes ne sont pas levés, vous foncez droit vers un échec programmé.

4. Bâtissez la confiance

Privilégiez un dialogue continu sur les attendus, avec un contrôle restreint. Vous renforcerez l’émergence d’une relation authentique qui permettra d’instaurer une communication sincère. En étant présent sans être oppressant, le manager devient un allié, permettant au salarié de gagner chaque jour en confiance. Cette relation similaire à celle d’un sportif avec son entraîneur lui permet d’avancer selon ses capacités, sa forme du moment, tout en ayant une communication ouverte. Le bon entraîneur est attentif aux attitudes et aux signaux faibles, c’est ainsi qu’il prépare au mieux ses athlètes sans les blesser.

Limitez le nombre d’indicateurs aux seuls critères pertinents de performance de l’entreprise. Passé un certain seuil, les indicateurs visent surtout à rassurer ceux qui les sortent du chapeau.

5. Un apprentissage constant

L’être humain s’épanouit et se réalise dans l’action et l’apprentissage constant. Nos débuts au ski ont été chaotiques avant de maîtriser les pistes vertes : après quelques chutes et autant de frayeurs, il a fallu du temps et de la détermination pour sentir un semblant de maîtrise. Et alors ? Qui passe sa vie entière sur une piste verte ? Quel ennui !

En situation professionnelle, nous avons encore tendance à croire qu’un collaborateur épanoui est celui qui maîtrise parfaitement son sujet. Pile au moment même où ce niveau est atteint, il est vital d’envisager le passage sur piste bleue pour éviter de provoquer de l’ennui, du désenchantement et d’être tenté de regarder si la neige n’est pas plus blanche ailleurs.

Le potentiel d’apprentissage de chacun étant unique, prévoyez chaque nouvelle étape de progression avec vos collaborateurs, jusqu’à leur niveau optimal de performance. Valorisez chaque progrès : la récompense intrinsèque générée par le plaisir de développer ses compétences et son autonomie est bien plus porteur et pérenne que toute autre gratification.

Accompagnements individuels & collectifs, ateliers d’intelligence collective, formations.

Flow-experience.fr