Couverture du journal du 01/07/2024 Le nouveau magazine

Mobilité professionnelle : le retour d’expérience de Cerfrance Vendée

Le 21 septembre, se tenaient les Rencontres vendéennes des mobilités durables à l’Hôtel du Département. David Renoncé, chargé de missions RSE Cerfrance Vendée, participait à un atelier organisé par l'association Ruptur autour du juste déplacement professionnel.

Mobilité professionnelle, RSE, Cerfrance, Vendée, David Renoncé

David Renoncé, chargé de mission RSE chez Cerfrance Vendée ©Cerfrance Vendee

« Nous travaillons sur la problématique de la mobilité depuis 2018, raconte David Renoncé, chargé de mission RSE chez Cerfrance Vendée. On a opté notamment pour la mise en commun des agendas des collaborateurs. Chaque jeudi, on récupère, via les agendas numériques, l’ensemble des trajets prévus par les collègues la semaine suivante. Ainsi, lorsqu’ils se rendent au même endroit, ils reçoivent un mail automatique pour les prévenir. Charge à eux de prendre contact pour covoiturer et optimiser leurs déplacements. »

Il ajoute : « En parallèle, nous avons mené une étude diagnostic des trajets domicile/travail au sein de l’entreprise. On s’est aperçu que 30 % de nos collaborateurs habitaient à moins de 10 km. Nous avons donc travaillé l’idée de changer leurs habitudes en optant pour des mobilités plus douces. Première solution facile à mettre en place : le covoiturage ! On a pu observer que les démarches individuelles étaient plus compliquées que les démarches professionnelles. En fin de compte, le fait que la marque de l’entreprise apparaisse sur l’application de covoiturage facilite la prise de contact entre collègues. Cela fonctionne également pour les entreprises à proximité. Par ailleurs, le juste déplacement, c’est aussi trouver des solutions alternatives à la voiture pour aller voir les clients, assurer les trajets inter-agences ou encore ceux liés à la pause méridienne. Pour inciter les collaborateurs à tester le vélo par exemple, nous en avons acheté six dont trois électriques. Pour ceux ayant besoin de transporter des petites charges, nous les avons mis en relation avec les communes alentour qui louent des vélos cargo afin de tester ce mode de transport sur un mois, avec une prise en charge partielle des frais. De la même manière, on a lancé une expérimentation “48h en véhicule électrique” pour les aider à dépasser les freins éventuels à l’usage de ce type de véhicule ! »