Couverture du journal du 01/07/2024 Le nouveau magazine

Delayed.co prend son envol

Votre avion a plus de trois heures de retard ou a été annulé ? Ou bien on vous annonce que vous ne pourrez pas embarquer dans le vol prévu pour des raisons de surbooking ? Réclamer une indemnisation à une compagnie aérienne peut être fastidieux. C’est alors que le Nantais Delayed.co entre en scène.

Delayed.co

De gauche à droite, Loïc Barault, Jérémie Peiro et Alexandre Lecomte, les trois fondateurs de la société Delayde.co. Photo Delayed.co

« En Europe, 20 millions de passagers ont droit à une indemnisation. Mais 80 % ne le savent pas. Et seuls 15 % des passagers ayant subi un problème de vol entament une procédure avant d’être indemnisés et, dans plus de 80 % des cas, leurs démarches se soldent par un refus des compagnies aériennes », indique Jérémie Peiro, CEO et l’un des trois cofondateurs de Delayed.co. « Nous vérifions l’éligibilité de chaque dossier et traitons environ 1 000 indemnisations par mois. Aujourd’hui, 60 % des dossiers ont débouché sur une indemnisation, pour un total de 1,2 M€. Mais le traitement des dossiers peut prendre jusqu’à huit mois. Environ 200 dossiers sont aujourd’hui en médiation. » Le montant de la compensation est de 350 € en moyenne. Delayed.co prélève 25 % de commission.

D’après Jérémie Peiro, le bilan est « très satisfaisant » conformément aux prévisions. « D’ici à la fin de l’année, nous allons comptabiliser 2,5 M€ d’indemnisation. Notre ambition : 7 à 10 M€ l’année prochaine. » Delayed.co, société nantaise créée en janvier 2023, emploie sept personnes et partira à la conquête de l’Europe dès 2025. Pour accompagner ce changement d’échelle, la société envisage de renforcer ses équipes (techniques, service communication/marketing, support client) pour atteindre cinquante à cent collaborateurs dans les deux ans. Début 2025, une nouvelle levée de fonds (5 et 10 M€) devrait accompagner cette croissance.