Couverture du journal du 16/02/2024 Le magazine de la semaine

Procar-Demas recrute et s’agrandit

Procar-Demas, carrossier constructeur ensemblier spécialisé dans l'aménagement des véhicules utilitaires à Saint-Mesmin, a célébré cette année ses 40 ans en tant que Scop. Un anniversaire notamment marqué par la remise du trophée Le Décennal en octobre dernier, une distinction soulignant la pérennité de la coopérative, décernée par les Scop et des Scic de l’Ouest (1).

Procar-Demas, Saint-Mesmin

La société Procar-Demas, qui a fêté ses 40 ans en tant que Scop (135 personnes), va continuer de grandir avec de nouveaux recrutements. ©Procar-Demas

Cette aventure entrepreneuriale a débuté en 1983, au lendemain d’un dépôt de bilan de l’entreprise Demas. À l’époque, 75 salariés décident de reprendre leur outil de travail. Ainsi est née la Scop Procar-Demas. 40 ans plus tard, la PME vendéenne pilotée par Olivier Bertrand depuis 2006 assure le processus de A à Z, de la conception à la livraison de véhicules utilitaires, et sort chaque année entre 700 et 800 unités destinées uniquement aux professionnels. Elle emploie désormais 135 personnes, toutes sociétaires. Avec une augmentation de son carnet de commandes (+40 % en cinq ans), l’entreprise a réalisé 17 M€ de chiffre d’affaires en 2022. « En 2023, il devrait être moindre, environ 15 M€, car, en début d’année, nous avons connu des difficultés pour recevoir les véhicules de la part des constructeurs. Mais l’année prochaine, nous espérons retrouver notre rythme annuel », explique le PDG qui recrute et recherche des carrossiers, peintres en carrosserie, menuisiers agenceurs ou encore des électriciens, soit six à sept personnes.

Procar-Demas, Saint-Mesmin

Procar-Demas prévoit d’agrandir son bâtiment dédié à la production. ©Procar-Demas

En 2024, l’entreprise prévoit de pousser les murs. Ce projet d’envergure prend un aspect collaboratif avec des groupes de travail constitués de salariés de tous les corps de métier de la coopérative. À ce stade, les réflexions ont été menées sur les économies d’énergie, des études hydrogéologiques du terrain et l’installation de panneaux photovoltaïques. « Ce projet a pris du retard suite à des contraintes liées au PLUi (Plan local d’urbanisme intercommunal), mais il a été validé en conseil d’administration. Nous devons à présent lancer le cahier des charges et les consultations. » Le but est d’agrandir le bâtiment dédié à la production, l’atelier polyester, les locaux sociaux et le parking pour stocker les véhicules en attente de transformation. Soit 50 000 m2 couverts en plus contre 12 000 m2 aujourd’hui.

 

(1) En Pays de la Loire, 193 entreprises coopératives sont adhérentes à l’Union régionale des Scop et Scic de l’Ouest, ce qui représente 7 783 emplois dans la région.