Couverture du journal du 19/04/2024 Le nouveau magazine

Medef Vendée : « Je reste optimiste pour 2024 »

Le 5 janvier, Sophie Georger-Ménereau, présidente du Medef Vendée, a ouvert le bal des vœux sur une note résolument positive. Elle explique pourquoi à l'IJ et dévoile ses attentes pour 2024.

Medef, Vendée, vœux, Sophie Georger-Ménereau

Sophie Georger-Ménereau, présidente du Medef Vendée. ©Marie Laudouar- IJ

Sophie Georger-Ménereau, en tant que présidente du Medef Vendée, quel bilan économique dressez-vous pour les entreprises vendéennes en 2023 ?

Depuis le Covid, tous les ans, on nous dit qu’on va se prendre un mur. Or, jusqu’ici, nous avons réussi à l’éviter. En effet, malgré un ralentissement économique dans de nombreux secteurs comme le bâtiment, le niveau d’activité général se maintient en Vendée. Peut-être parce que les entreprises vendéennes n’attendent pas que le gouvernement ou d’autres acteurs les aident. Elles se prennent en main, cherchent des solutions pour rebondir, se diversifier, quitte à sortir de leur zone de confort. Et avec un taux de chômage qui reste bas (1), elles savent aussi à quel point il est important de préserver les compétences internes en attendant la reprise.

Le nombre de défaillances d’entreprises a retrouvé son niveau d’avant Covid avec environ 400 dossiers enregistrés par le TC de La Roche-sur-Yon. À quoi faut-il s’attendre en 2024 ?

Quand on regarde le nombre de salariés concernés, les chiffres ne sont pas catastrophiques. Dans le bâtiment, il s’agit surtout de petites ou microentreprises qui n’ont pas réussi à passer le cap des cinq ans. Certes, on sait que le marché du neuf va continuer de s’effondrer en 2024. Mais il y aura aussi des opportunités sur la rénovation. Et puis on manque de logements. À un moment donné, il faudra bien répondre aux besoins du marché immobilier, d’une façon ou d’une autre. Il ne faut pas perdre de vue non plus, qu’en période de crise, il y a toujours une part de l’économie qui vient compenser celle qui est en difficulté. C’est pourquoi je reste optimiste. Je suis convaincue que les acteurs économiques réussiront à se réinventer.

Le Medef Vendée lance deux nouveaux rendez-vous. De quoi s’agit-il exactement ?

L’objectif du Café Medef, c’est de se retrouver chaque premier vendredi du mois pour échanger autour d’un thème donné. Le prochain café, qui aura lieu le 2 février à la CCI Vendée, sera par exemple consacré à la garantie sociale du dirigeant. La GFC est l’équivalent du chômage pour les travailleurs non-salariés. C’est un sujet important, mais souvent sous-estimé. Dans la continuité de ce Café, nous proposons aux dirigeants qui le souhaitent de se retrouver au sein de l’Espace entrepreneur, un nouveau club dédié à leurs préoccupations et à leur bien-être mental et physique. Sept rendez-vous sont programmés tout au long de l’année.

Que souhaitez-vous aux entrepreneurs vendéens en 2024 ?

Santé, prospérité, de l’innovation, de la créativité, de la réussite et du courage car il en faut, mais de l’optimisme aussi. Et, en cas de difficulté, n’hésitez pas à venir nous voir pour échanger avec vos pairs et vous rebooster.

1. 5,2 % au troisième trimestre 2023 selon l’Insee.

Les grands rendez-vous de 2024

31 mai : Challenge interentreprises
3 juin : REF Sport
20 juin : Assemblée générale + REF Entrepreneuriat
9 et 10 novembre : Rencontre VIP au Vendée Globe