Couverture du journal du 16/02/2024 Le magazine de la semaine

La Toute Petite Distillerie voit plus grand

La Toute Petite Distillerie a vu le jour en 2022 à Cugand. Son ambition : importer la culture écossaise en développant une gamme de spiritueux. Sa fondatrice espère doubler ses ventes cette année, notamment auprès des particuliers.

La Toute Petite Distillerie a été fondée en décembre 2022 par Julie Bitaudeau (au centre) à Cugand. © La Toute Petite Distillerie

Voilà tout juste un an que Julie Bitaudeau, originaire de La Baule, a lancé La Toute Petite Distillerie à Cugand. Aujourd’hui, celle qui a notamment été caviste dresse un bilan « très encourageant » de ce lancement et assure que ses résultats sont conformes à ses objectifs initiaux, avec environ 700 bouteilles écoulées en 2023. En douze mois, la jeune entrepreneure qui œuvre seule sous le statut d’EIRL a développé une gamme de spiritueux composée de six produits (gin, liqueurs réalisées avec des produits frais suivant les saisons, anisette), dont le prix public oscille entre 30 et 45 €. « Je produis, embouteille et vends via différents réseaux : boutique en ligne, vente directe, marchés, salons, cavistes-revendeurs. »

En parallèle, La Toute Petite Distillerie a diversifié ses activités avec un atelier de distillation pour réaliser son propre gin (trois heures, 100 €/personne) et, depuis peu, un atelier d’initiation au gin (deux heures, 50 €/personne) qui peut être proposé en entreprises et chez les particuliers. L’entreprise a également la particularité de proposer de personnaliser les étiquettes de ses bouteilles (prénom, date, logo…) que ce soit pour des mariages, anniversaires ou des entreprises…

À présent, celle qui s’attache à travailler avec de petits producteurs dans une démarche de production raisonnée, envisage de démarcher davantage de cavistes tout en se recentrant sur le marché local et en misant sur plus de communication. Julie Bitaudeau souhaiterait également proposer davantage de dates pour les ateliers, à un rythme de deux par mois.

Du côté des produits, une nouvelle liqueur de clémentine arrivera sur le marché en janvier et sa gamme éphémère de gin pourrait à terme se renouveler à chaque saison. De quoi quasiment espérer doubler ses ventes cette année. Installée dans un espace de 50 m2, elle n’exclut pas de déménager à l’avenir sur un autre site « à condition bien sûr que le succès soit au rendez-vous ».