Couverture du journal du 16/02/2024 Le magazine de la semaine

Région : 507 M€ d’investissements au budget 2024

Dans un contexte international incertain et un niveau d’inflation historiquement haut, le Conseil régional des Pays de la Loire a voté les 21 et 22 décembre derniers un budget primitif 2024 stable (2,047 Mds€). Un budget marqué par un fort niveau d’investissement autour de l’emploi, la jeunesse et l’écologie, ainsi qu’une première démarche de budgétisation verte.

Christelle Morançais

Christelle Morançais. © IJ

Maintenir l’équilibre entre un engagement fort auprès des acteurs ligériens et des dépenses de fonctionnement maîtrisées. Tel était l’objectif du budget 2024 voté par la Région Pays de la Loire fin décembre dans un contexte de ralentissement des recettes fiscales et de forte inflation. Un moyen pour la Région de poursuivre les efforts initiés en 2023.

Concrètement, le budget primitif 2024 est stable (2,047 Mds€ en 2024 contre 2,046 Mds€ en 2023). Avec une baisse des dépenses de fonctionnement (-2,90 M€ par rapport à 2023), le budget 2024 est maintenu à l’équilibre dans un contexte de ralentissement des recettes de fonctionnement (1,453 Md€ en 2024 contre 1,455 Md€ en 2023).

Plein emploi, jeunesse et écologie

Cette gestion permet à la Région de dégager une épargne brute de 236,43 M€, en légère hausse par rapport à 2023 (235,93 M€). Un moyen de se préserver d’une dégradation de ses ratios financiers tout en conservant une bonne capacité d’investissement. La Région a en effet fait le choix de maintenir le même niveau de dépenses en 2024, plus de 507 M€, pour déployer ses politiques publiques. Priorité sera donnée aux enjeux de la transition écologique, aux lycées publics ainsi qu’à l’accès au numérique. « Nous sommes déterminés à mobiliser des moyens importants là où ils sont indispensables : pour le plein emploi qui est notre horizon partagé, pour notre jeunesse, pour une écologie positive… », a confirmé Christelle Morançais, la présidente de Région.

On comprend mieux pourquoi la Région a initié une première démarche de budgétisation verte pour ce budget primitif 2024. L’ensemble des dépenses régionales, de fonctionnement et investissement étant désormais présenté selon une classification qui place les choix d’investissement de la collectivité en fonction de leur impact environnemental. Un moyen pour la Région d’anticiper une évolution de la réglementation, qui prévoit la généralisation des budgets verts pour les collectivités locales de plus de 3 500 habitants.

Les transports au cœur de la stratégie de décarbonation

« Notre action en faveur de la forêt(1) montre à quel point nous avons pleinement pris la mesure de la nécessité de la préserver, de la régénérer, mais aussi et de la gérer différemment », a martelé la présidente de Région avant de revenir sur la signature avec le ministre des Transports Clément Beaune d’un Contrat Plan État Région unique : « Il s’agit d’un contrat historique, pas seulement en raison du milliard d’euros engagé en Pays de la Loire, mais parce qu’il met notre politique de transports durables au cœur de notre stratégie écologique et de décarbonation tout en consacrant le vélo comme un moyen de déplacement majeur. »

À noter que cette gestion des finances a permis à la Région, le 8 décembre dernier, de se voir maintenir la note AA par l’agence de notation Standard & Poor’s Global.

 

  1. Le plan régional Forêt-Bois (21 M€) prévoit notamment le renouvellement de 1 000 hectares de forêt chaque année, la mise en place d’un observatoire régional de la forêt, la végétalisation des lycées publics de la région à horizon 2030 mais également la promotion du bois comme matériau d’avenir auprès du grand public.