Couverture du journal du 16/02/2024 Le magazine de la semaine

K-Line inaugure sa nouvelle usine XXL

Baptisé K-Line City, le nouveau bâtiment de l’ETI vendéenne, a été inauguré le 14 novembre dernier aux Herbiers, au cœur de la zone industrielle Ekho Sud (à proximité du péage de l’autoroute A 87).

 

90 salariés travaillent actuellement sur le nouveau site de K-Line. © Antoine Tatin Photographe

Mise en service au printemps dernier après 14 mois de travaux, l’usine K-Line City qui s’étend sur 23 500 m², va permettre au leader français de la menuiserie aluminium, de répondre à la hausse des commandes de la gamme K-Line City. Lancée en 2015, la marque est spécifiquement conçue pour les acteurs du tertiaire, tenus de mettre en œuvre les nouvelles normes environnementales (RE 2020, décret tertiaire[1]). « Nous avons réussi notre objectif de développer le segment tertiaire, grâce à trois leviers d’actions : notre image de marque, une gamme de produits cohérente, fiable, prête-à-poser et des méthodes de travail adaptées au secteur » commente Olivier de Longeaux, directeur général de K-Line.

L’entreprise annonce vouloir atteindre une capacité de production de 1 700 châssis par semaine, à horizon 2026-2027, contre 250 actuellement. Le projet chiffré à 32 M€ a bénéficié du soutien de l’État (800 k€) dans le cadre du plan France Relance. 90 salariés travaillent actuellement sur le nouveau site industriel. L’objectif est de recruter 20 personnes supplémentaires avant fin 2023. Propriété du groupe familial Liébot, K-Line, qui emploie au total 1 800 collaborateurs, a réalisé en 2022 un CA de 471 M€.

[1] -S’inscrivant dans le cadre de la Loi de transition énergétique, le décret tertiaire oblige le secteur à améliorer la performance énergétique de ses bâtiments avec l’objectif de réduire de 60% les consommations d’ici 2050 (par rapport à 2010).