Couverture du journal du 19/04/2024 Le nouveau magazine

Florentaise a injecté 2,4 M€ dans une nouvelle ligne automatisée

Devenu, en vingt ans, le leader des terreaux bas carbone en France, le groupe nantais Florentaise vient d’installer une nouvelle ligne automatisée de mélange de terreau dans son usine de Lavilledieu (Ardèche) où travaillent une vingtaine de personnes. Ce nouvel outil industriel va lui permettre de répondre mieux et plus vite à la demande de ses clients et à la hausse attendue des volumes commercialisés.

VDE 44 - Florentaise - Investissemen

Grâce à un investissement de 2,4 M€, Florentaise double les capacités de mélange de son unité ardéchoise. © Florentaise

Une production plus rapide et plus souple, une adaptation aux produits innovants grâce à 18 composants qui peuvent être utilisés simultanément… La nouvelle ligne automatisée de mélange de terreau fraîchement installée par Florentaise dans son usine de Lavilledieu apporte plusieurs avantages d’après l’ETI. L’outil, qui a nécessité un investissement de 2,4 M€, a aussi la particularité d’être doté d’un crible en début de ligne, ce qui améliore la précision du calibrage dans ses produits, ainsi que d’un contrôleur automatique de densité  afin d’être toujours « plus régulier et précis » dans les analyses, indique l’entreprise familiale (250 personnes) qui dispose de neuf sites de production en France, d’un centre de R&D en lieu et place de son siège social de Saint-Mars-du-désert et est présente dans six pays (Chine, Estonie, Inde, Irlande, Angleterre, États-Unis).

Ainsi, Florentaise prévoit de doubler sa capacité de production pour atteindre environ 250 m3 de terreau par heure. Le gain est aussi écologique puisque l’entreprise réduit significativement l’utilisation de ses chargeuses et la consommation de carburant par trois.

De plus, la mise en service, au cours du premier semestre, d’une nouvelle ligne d’ensachage, va lui permettre d’augmenter sa capacité de conditionnement de 40 à 50 % sur ce site qui, rappelons-le, avait subi un incendie en 2022.

Florentaise qui affiche un chiffre d’affaires semestriel 2023-2024 en légère hausse (+4,4 %) pour s’établir à 17,9 M­€ confirme par ailleurs ses objectifs de 120 M­€ de CA à horizon 2027, mais annonce que la nouvelle ouverture de son capital initialement prévue d’ici au printemps n’aura finalement pas lieu.