Couverture du journal du 01/07/2024 Le nouveau magazine

Un recrutement XXL aux Chantiers de l’Atlantique

Face à la pénurie de main-d’œuvre et alors que ses carnets de commandes sont pleins jusqu’en 2028, les Chantiers de l’Atlantique viennent de lancer une campagne de recrutement hors norme avec près de cinq cents postes à pourvoir en CDI en 2024.

Chantiers de l'Atlantique

Le premier chantier naval français vient de lancer une vaste campagne de communication pour recruter 500 CDI.  Photo Chantiers de l'Atlantique

À cette occasion, une vaste campagne de communication a été déployée en Loire-Atlantique, à Nantes et Saint-Nazaire, pour dénicher autant d’ouvriers que de cadres et techniciens. L’entreprise recherche ainsi des charpentiers métaux, des soudeurs et des tuyauteurs, ainsi que des ingénieurs, des électriciens et des dessinateurs.


Lire aussi
L’Utopia of the Seas prend le large


Il faut en effet reconnaître que le carnet de commandes du premier chantier naval français est plutôt bien fourni. Alors que l’Utopia of the Seas a mis le cap sur les Caraïbes, les Chantiers de l’Atlantique s’apprêtent à livrer mi-juillet Ilma, premier paquebot yacht du Ritz Carlton. Suivront en 2025 le MSC World America, Luminara, ainsi que le prochain Celebrity Xcel de la Royal Caribbean.

Premier navire à propulsion vélique avec la voile Solidsail, l’Orient Express Silent Seas devrait sortir des Chantiers en 2026, tout comme le MSC World Class 3, avant le MSC World Class 4 en 2027. Cette même année, le chantier de la construction du futur porte-avions qui remplacera le Charles de Gaulle débutera à Saint-Nazaire, tout comme les trois bâtiments ravitailleurs de force, récemment commandés par la Marine Nationale.

Parallèlement, les Chantiers devront également honorer une autre commande de taille : la construction de sous-stations électriques nouvelle génération pour les futurs parcs éoliens offshore d’Oléron et de Normandie. Un contrat de 4,5 Mds€ avec RTE et Hitachi remporté en mai dernier. « Notre carnet de commandes est plein jusqu’en 2028 et les commandes obtenues ces derniers mois nécessitent le renfort en compétences spécifiques », confirme dans un communiqué la direction de l’entreprise, qui compte 3 800 collaborateurs.