Couverture du journal du 01/07/2024 Le nouveau magazine

Proxinnov s’implante en Normandie

Historiquement basé à La Roche-sur-Yon, le cluster et centre technique dédié à la robotique industrielle ouvre sa première antenne au Havre. La vocation de Proxinnov Normandie est de répondre aux besoins spécifiques des industriels normands avec, pour objectif final, de renforcer la compétitivité et l’attractivité économique du territoire.

Caroline Watripont

Caroline Watripont, responsable du développement de Proxinnov Normandie. Photo Proxinnov

Né en Vendée il y a onze ans, Proxinnov déploie ses ailes en Normandie avec l’ouverture de sa première antenne au Havre (Seine-Maritime). Le cluster et centre technique spécialisé dans la robotique industrielle répond ainsi à la demande de l’agence de développement économique Le Havre Seine Développement d’accompagner les entreprises de la région dans leurs projets robotiques et dans leur transition vers l’industrie du futur. Il s’agit ainsi de renforcer la compétitivité et l’attractivité de l’industrie normande et plus largement de l’Axe Seine, zone couvrant les départements de l’Eure, des Hauts-de-Seine, de la Seine-Maritime, du Val-d’Oise, des Yvelines et du Calvados.


Lire aussi
Une ligne robotisée de démantèlement de batteries


Des synergies communes

« En termes d’industrie, nos deux régions sont assez similaires. En Normandie comme en Pays de la Loire, il y a un gros focus sur le maritime et les énergies renouvelables avec une sous-traitance dynamique en chaudronnerie et usinage. Ce sont des spécificités que nous connaissons bien chez Proxinnov. Nous allons donc pouvoir facilement faire profiter les industriels normands de notre expertise robotique dans ces secteurs d’activité », se réjouit Jade Le Maître, directrice de Proxinnov à La Roche-sur-Yon.

En tant que centre technique, l’une des prérogatives de Proxinnov est en effet d’aider les industriels et manufacturiers peu robotisés à « utiliser la robotique pour que cela soit compatible avec leurs propres enjeux et ceux de la réindustrialisation en France ». Ces entreprises accompagnées sont essentiellement des TPE, PME et des ETI qui font souvent des petites séries ou des pièces uniques. « Si nous voulons que notre expertise puisse être utile à plus d’industriels sur le territoire français, il est important de pouvoir multiplier nos points d’ancrage. L’ancrage territorial et la proximité avec le tissu économique sont clairement essentiels à nos yeux », souligne Jade Le Maître.

Comme pour le site vendéen, Proxinnov Normandie disposera de sa propre usine pilote, un espace de 200 m² dédiés à l’innovation robotique. Le Tech Lab, en cours d’équipement, sera opérationnel à partir de septembre prochain. Cette antenne sera dirigée par Caroline Watripont. Ancienne chargée de mission au sein du Havre La Seine Métropole, la nouvelle responsable du développement connaît bien le tissu économique normand et les secteurs portuaires et des énergies.

Pour réaliser ses missions, Proxinnov Normandie dispose d’un budget de 466 k€ sur trois ans. La Caisse des dépôts et consignations et Le Havre Seine Développement financent 50 % du projet. Le reste sera complété par les adhésions, les prestations d’études techniques, les formations ou encore l’événementiel.