Couverture du journal du 12/04/2024 Le nouveau magazine

Pour ses 20 ans, Transports Derocq investit

En avril 2004 naissaient les Transports Derocq. 20 ans après, l’entreprise vendéenne s’apprête à souffler une nouvelle bougie. L’occasion de revenir sur ses projets en cours et à venir.

VDE 85 Transports Derocq

Vue du futur site logistique des Transports Derocq à Chavagnes-en-Paillers. © DGA Architectes et associés

« C’est un gros cap ! » lâche Damien Derocq, le fondateur des transports éponymes. Le 26 avril prochain, sa société fêtera ses 20 ans en présence des équipes, de ses clients et fournisseurs. « Quelque 400 personnes sont attendues. » L’occasion de retracer l’histoire de cette SARL qui compte désormais 80 salariés, mais aussi de lever le voile sur ses nouveaux locaux situés à Saint-Georges-de-Montaigu. L’entreprise les a investis en janvier dernier, après un an de travaux. Le bâtiment de 3 100 m2, dont 2 000 m2 dédiés au stockage, a nécessité 1,5 M€ d’investissement. « Nous avons rapatrié ici les activités (atelier, exploitation) du site de Cugand qui, pour l’heure, est conservé. À terme, il sera vendu ou loué. »

Le transporteur vendéen va également profiter de cet anniversaire pour parler de son virage vers la transition énergétique. Son premier camion électrique est attendu pour la mi-avril, avant l’arrivée de deux autres véhicules en juillet et d’un quatrième début 2025. Soit une enveloppe totale de plus d’1,4 M€.

Cet événement, organisé en partenariat avec l’agence d’événementiel Line Up (La Gaubretière), sera aussi l’occasion de se tourner vers l’avenir et de parler projets, notamment du développement de l’activité logistique. Car l’entreprise mène actuellement un nouveau chantier à Chavagnes-en-Paillers, sur un terrain de 10 000 m2 : la construction d’un bâtiment de stockage dans le parc d’activités de La Promenade. Opérationnel en janvier 2025, ce nouveau site va lui permettre de se doter de 3 000 m2 supplémentaires pour totaliser 8 000 m2. Montant de l’opération : 2 M€. Un projet qui va s’accompagner de deux recrutements. « L’activité logistique, qui se porte bien, pèse 500 000 € dans le chiffre d’affaires global (CA 2023 : 8,9 M€). L’objectif est de réaliser 250 000 € de chiffre d’affaires supplémentaires par an avec ce nouveau site », ambitionne Damien Derocq. Selon lui, une extension de 2 000 m2 pourra en outre être envisagée si la demande est au rendez-vous.