Couverture du journal du 16/05/2024 Le nouveau magazine

L’activité économique régionale se maintient

Fin février, l’activité se maintenait dans l’industrie, hormis dans le secteur du matériel de transport en léger repli. Les carnets de commandes demeurent en dessous des attentes et les chefs d'entreprises anticipaient une quasi stabilité de la production en mars, révèle la dernière enquête de conjoncture régionale de la Banque de France. 

CHU de Nantes

Le très important chantier du futur CHU de Nantes porte l’activité de gros œuvre dans la région. © Eric Cabanas - IJ

« Les effectifs se stabilisent mais les difficultés de recrutement persistent dans certaines filières. Les chefs d’entreprises ont anticipé une quasi stabilité de la production en mars », note Simone Kamycki, directrice de la Banque de France en Pays de la Loire, à l’occasion de la publication des tendances régionales de l’économie au cours du début de l’année 2024 (janvier-février)1.

L’activité des services marchands continue de progresser dans les Pays de la Loire durant ces deux premiers mois avec des effectifs se stabilisant mais avec une augmentation des prix. Les niveaux des trésoreries sont estimés juste conformes aux attentes, tandis que les prix augmentent sensiblement en février, à l’exception des services de soutien aux entreprises. « Les chefs d’entreprise ont anticipé une légère hausse de l’activité en mars », précise la Banque de France.

Ralentissement dans la restauration et l’hôtellerie

Parallèlement, le secteur de l’agroalimentaire enregistre une légère hausse de la production assortie d’une baisse de la demande, quand un ralentissement touche le matériel de transport, le textile et l’habillement en raison d’une baisse de la consommation. Le secteur métallurgique connaît un rebond après un fort ralentissement en janvier. La production de matériels informatiques, électroniques et optiques est à nouveau en hausse en février, avec toutefois un tassement de la demande plus marqué à l’export.

« Les carnets de commandes sont en dessous des attentes dans l’industrie. Une tendance régionale à la diminution liée au fait que les capacités de production sont moins utilisées et les stocks en légère diminution, depuis les deux derniers mois de 2023 »,  indique Simone Kamycki. Elle précise également : « Les services transports ralentissent, en lien avec la situation du bâtiment. L’hébergement et la restauration ont ressenti également ce ralentissement : moins de vacanciers sont venus fréquenter la région durant les vacances de février et une moindre fréquentation dans les restaurant a été enregistrée, ceci étant notamment lié au télétravail. L’activité dans le secteur du bâtiment affiche une croissance après une chute en décembre, surtout grâce au second œuvre. Le gros œuvre enregistre un fort ralentissement à l’exception du mois de février, bénéficiant toutefois du très important chantier de construction du CHU qui contribue à porter le marché. Quant au secteur des travaux publics, sur les deux derniers trimestres 2023, l’activité se maintient plutôt bien, et les prévisions pour le premier trimestre 2024 sont prometteuses. »

 

1- Enquête de la direction régionale de la Banque de France auprès de 470 chefs d’entreprises de la région Pays de la Loire interrogés du 27 février au 4 mars 2024.