Couverture du journal du 01/07/2024 Le nouveau magazine

Alexandra Lacroix à la tête d’Angers Nantes Opéra : une vision artistique et durable

Alexandra Lacroix devient directrice générale et artistique d'Angers Nantes Opéra à compter du 1er septembre 2024. Elle succédera à Alain Surrans, qui prendra sa retraite le 1er janvier 2026, date à laquelle elle occupera pleinement ses fonctions.

Alexandra Lacroix

Alexandra Lacroix, future directrice générale et artistique d'Angers Nantes Opéra. Photo Pierre-Émile Havette

Depuis 2007, Alexandra Lacroix dirige la compagnie d’art lyrique MPDA, où elle a su mêler théâtre musical et opéra tout en mettant en lumière des enjeux contemporains à travers des œuvres classiques. Sa création en 2023, The Carmen Case, est un exemple frappant de cette approche innovante, transposant le célèbre Carmen de Bizet dans une cour d’assises autour d’un féminicide. Mme Lacroix a collaboré avec de nombreuses institutions lyriques en France et en Europe, et son engagement se traduit également par son rôle de marraine opéra du Talentlab des Théâtres de la Ville de Luxembourg. Elle est régulièrement invitée à donner des conférences et masterclasses dans des institutions prestigieuses telles que le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris et la Philharmonie de Paris.

Le projet d’Alexandra Lacroix pour Angers Nantes Opéra se veut ambitieux et inclusif, reposant sur une programmation diversifiée et accessible, favorisant l’accès à tous les répertoires et à tous les formats. Elle met également en avant l’importance d’un opéra ouvert et convivial, capable de sortir de ses murs pour aller à la rencontre de nouveaux publics. Sa vision intègre fortement les enjeux environnementaux, avec un accent sur la transition écologique de l’institution.

Angers Nantes Opéra, avec plus de soixante représentations par saison attirant près de soixante mille spectateurs, joue un rôle crucial dans le rayonnement culturel du territoire. Doté d’un budget annuel de 10 millions d’euros, l’opéra emploie cent deux agents permanents entre Nantes et Angers, et mobilise plusieurs dizaines d’intermittents. L’établissement public, sous statut de syndicat mixte, est soutenu entre autres par Angers Loire Métropole et Nantes Métropole ainsi que par l’État et la Région des Pays de la Loire.