Couverture du journal du 01/07/2024 Le nouveau magazine

Vendée : le ralentissement de l’activité s’accentue

L’activité économique vendéenne ralentit au 1er semestre 2024 et les entrepreneurs montrent un sentiment général d’inquiétude. C’est le constat limpide de l’enquête de conjoncture menée par la CCI Vendée entre le 10 et le 21 juin 2024, en collaboration avec le Medef, la CPME, l’U2P et l’Observatoire économique social et territorial de la Vendée (OESTV).

Photo Shutterstock

Les nuages s’accumuleraient-ils au-dessus de l’économie vendéenne ? 44 % des entreprises constatent une baisse de leur chiffre d’affaires par rapport à la même période en 2023 (elles étaient 39 % en janvier dernier). Les sept cent cinq entrepreneurs ayant répondu à l’enquête expriment un sentiment général d’inquiétude face à une conjoncture difficile et un climat économique peu favorable : inflation, baisse du carnet de commandes ou diminution de la clientèle (pour 42 % des commerçants et 48 % dans les services aux entreprises), et hausse des coûts de l’énergie. Sur ce dernier item, seuls 16 % des répondants se disent non impactés, contre 27 % à la même période en 2023.


Lire aussi
Début de printemps maussade pour l’économie régionale


Début d’année maussade pour le tourisme

Les professionnels du tourisme subissent les conséquences des mauvaises conditions climatiques de ces derniers mois. Sur le 1er semestre, 52 % déclarent une baisse de leur chiffre d’affaires (+16 points vs 2023) et 46 % des structures d’hébergement observent un repli très significatif du nombre de réservations pour la période estivale.

Ce secteur est également celui qui est le plus impacté par la hausse des coûts de l’énergie (67 % des entreprises déclarent que ces coûts ont augmenté par rapport à juin 2023), et celui où les trésoreries sont les plus tendues.

Vers un ralentissement dans l’industrie ?

Ce 1er semestre 2024 fait également ressortir une baisse du niveau d’activité pour 48 % des industriels répondants (+24 points vs même période 2023). 49 % jugent leurs capacités de production sous-utilisées (+28 points). En tête des difficultés qu’ils rencontrent : la pénurie de matières premières pour un tiers d’entre eux.

Pour le BTP, les principales préoccupations sont la suspension de chantiers ou l’annulation de commandes. Ainsi, 42 % des entreprises du secteur enregistrent un recul significatif de leurs carnets de commandes (+6 points par rapport à la même période en 2023).

Stabilité en vue pour les prochains mois

En attendant un prochain retournement et malgré ce contexte incertain, l’indice de confiance des chefs d’entreprise vendéens se maintient (6,5), et ce dans tous les secteurs d’activité. Ainsi, près de deux entreprises sur trois espèrent enrayer la baisse d’activité constatée le trimestre dernier au cours du 3e trimestre 2024.

Les entrepreneurs souhaitent également conserver leurs salariés, 75 % des entreprises envisageant une stabilité dans leurs effectifs. Enfin, 64 % des chefs d’entreprise prévoient de maintenir les investissements qu’ils avaient prévus.