Couverture du journal du 01/07/2024 Le nouveau magazine

Florentaise portée par ses ventes de terreau sans tourbe

Créée en 1973 et basée à Saint-Mars-du-Désert, Florentaise (245 collaborateurs pour 53,9 M€ de CA en 2023) confirme l’accélération de ses ventes de terreau sans tourbe auprès des horticulteurs et pépiniéristes. La part du terreau bas carbone y a effectivement augmenté de manière spectaculaire, passant, en trois ans, de 1,6 à 11 % chez les professionnels.

Florentaise

En France, Florentaise vend actuellement près d’un sac de terreau sur cinq auprès du grand public et couvre 12 % du marché des professionnels. Photo Florentaise

Ces derniers privilégient en effet de plus en plus l’utilisation des matériaux innovants de Florentaise, car ceux-ci offrent des qualités agronomiques rivalisant avec les mélanges traditionnels à base de tourbe. De plus, ils sont compatibles avec les engagements responsables et durables des professionnels puisque les solutions innovantes (Hortifibre et Turbofibre) de l’entreprise émettent vingt à cinquante fois moins de CO2 que la tourbe.


Lire aussi
Jean-Pascal et Chloé Chupin, Florentaise: « Nous sommes les pionniers des terreaux bas carbone »


En quelques années, Florentaise a donc radicalement transformé sa palette de produits (600 références), passant de 2,6 % de volumes sans tourbe en 2017 à 28 % en 2021 et à 50 % en 2023.

Pour 2030, le groupe se fixe un objectif ambitieux : produire 100 % de terreau sans tourbe pour le marché professionnel. Également présent dans six pays (dont la Chine), il ambitionne de franchir le cap des 120 M€ de CA en 2027, avec un taux de marge d’exploitation de 20 % (4,9 % en 2022).