Couverture du journal du 01/07/2024 Le nouveau magazine

Sadev, une entreprise pied au plancher

Ancrée dans le bocage vendéen, l’entreprise Sadev, qui vient de fêter ses 50 ans à Saint-Prouant, ne manque pas de projets. Au programme : investissements dans son équipement industriel, croissance externe, export, recrutements... Avec une ambition en ligne de mire : quasi-doubler son chiffre d’affaires à horizon 2028.

Sadev Saint-Prouant

Localisée à Saint-Prouant depuis 1974, l’entreprise Sadev prévoit 10 millions d'euros d’investissement sur cinq ans. Photo Sadev

Sadev, concepteur, fabricant et assembleur de transmissions pour le sport automobile, affiche de belles performances avec 34 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2023 dont 70 % réalisés à l’export (Europe, États-Unis, Asie). Depuis 2013, l’entreprise vendéenne compte une unité de production au Portugal (30 personnes) et une unité commerciale sur le sol américain et s’appuie sur un réseau de 19 distributeurs (dont un nouveau au Japon), soit 105 pays couverts. Une présence internationale qui va très prochainement se renforcer avec une nouvelle implantation en Tunisie. « Nous faisons l’acquisition d’une société spécialisée dans la transmission. La signature aura lieu fin juin », indique Laurent Dubuche, directeur général de Sadev depuis 2023. Cette année, la PME ambitionne de produire 2 500 boîtes de vitesses sur son site historique de Saint-Prouant. Une capacité vouée à grossir. En effet, dans le cadre de son projet Sadev Génération.2, elle table sur un volume d’affaires de 60 millions d’euros en 2028 (dont 80 % en sport automobile), la volonté étant de se diversifier vers « des marchés de niche à très hautes exigences (aéronautique, Défense…) ». Pour augmenter ses capacités de production, l’entreprise va également opérer en 2025 et 2026 de nouvelles opérations de croissance externe, notamment aux États-Unis, et envisage de sous-traiter 20 % de sa capacité industrielle. L’entreprise prévoit aussi 10 millions d’euros d’investissement sur cinq ans « principalement ciblés sur l’équipement industriel (machines mécanique de précision) » et dans un nouveau système d’information. Les effectifs vont eux suivre la cadence. « Le groupe qui compte actuellement 270 salariés (dont environ 240 en Vendée) emploiera entre 350 et 400 personnes en 2028. » Enfin, le site qui est déjà passé de 6 000 m2 à 10 000 m2 en 2018-2019 pourrait encore gagner des mètres carrés d’ici à trois ans pour accueillir un bâtiment logistique.