Couverture du journal du 19/04/2024 Le nouveau magazine

Revolte lance le réseau “Garages branchés”

Après avoir connu un démarrage en trombe fin 2022, Revolte (25 collaborateurs, CA non communiqué), le premier garage de France de réparation de véhicules électriques et hybrides rechargeables, lance le réseau “Garages branchés”.

Alexis Marcadet Revolte

Alexis Marcadet, cofondateur de Revolte. © NLP - IJ

L’entreprise de Carquefou entend ainsi proposer sous la forme d’un abonnement des outils pour répondre à la demande de garagistes, basés en France mais aussi à l’étranger, souhaitant basculer vers l’électrique : support technique (hotline, documentation…), accès aux formations de l’Académie Revolte, outils de diagnostic et réductions sur l’achat de pièces détachées. « Il y a énormément de freins à la réparation électrique et hybride, explique Alexandre Marcadet, cofondateur de Revolte. On avait développé pour nos propres mécaniciens différents outils, et quand on a commencé à former des garagistes externes chez nous, on commençait à avoir en tête que nos outils pourraient les intéresser. Comme on est d’un côté un garage classique et de l’autre une start-up, on trouvait assez logique de créer cette interface auprès de garagistes qui n’ont pas forcément le temps ni la R&D nécessaires. » L’offre, qui ne s’adressera pas seulement aux personnes déjà formées par Revolte mais ira au-delà, doit être lancée dans les prochaines semaines (pas de date communiquée) et la start-up ambitionne de toucher une cinquantaine de garages d’ici fin 2024, même si le nombre final dépendra du niveau d’offre et de la politique tarifaire retenue, qui sont en cours de finalisation.