Couverture du journal du 12/04/2024 Le nouveau magazine

“KBW : un concert illustré”, subtil mariage entre musique et arts visuels

Le quatuor à cordes Kadenza présentera son spectacle original le 15 mars prochain au Théâtre Millandy, à Luçon.

Le quatuor à cordes Kadenza © Fabrice Schäck

Comment raconter l’osmose qui se noue entre une partition et un espace ? Comment faire de cet espace le prolongement plastique des notes qui se jouent ? Le quatuor à cordes Kadenza a eu l’idée de faire fraterniser les arts. Dans ce spectacle, tout fait corps. Le Quatuor en ré mineur de Joseph Hayden rencontre le génie de Daniel Buren. Le dessinateur Jacek Wozniak, maître des textures et des couleurs, se laisse guider par la partition de Dimitri Chostakovitch, tandis qu’entre ces deux séquences exceptionnelles, s’en faufile une troisième, du compositeur contemporain Jean-Pierre Raillat, qui fait le pont. Musiques et images sont synchrones et se jouent en temps réel. Une expérience totale où la musique devient volume, architecture, peinture. Depuis 20 ans, les quatre musiciens de Kadenza originaires de Charente-Maritime parcourent les routes françaises, pour partager avec le public leur passion pour les grandes oeuvres du répertoire classique. Composé de deux violons, un alto et un violoncelle, le quatuor à cordes est l’une des formations musicales les plus exigeantes, à la fois convoitée et redoutée par les compositeurs, du XVIIIe siècle à nos jours.

Vendredi 15 mars, 20h30, Théâtre Millandy, Luçon.
Tarifs : de 13 à 26 €.
Informations et réservations : Lucon.fr/programmation