Couverture du journal du 12/04/2024 Le nouveau magazine

Privilège Marine est passé sous pavillon tchèque

Aux Sables d'Olonne, le chantier naval Privilège Marine, spécialisé dans la construction de catamarans de luxe, a été repris le 26 janvier dernier par le Tchèque PPF Group (groupe financier).

VDE 85 Privilège Marine

Aux Sables d'Olonne, le chantier naval Privilège Marine est passé sous le contrôle du groupe tchèque PPF. © Privilège Marine

Fondé en 1985, Privilège Marine, un chantier naval spécialisé dans la conception et la construction de catamarans de luxe dédiés à la grande croisière, produit entre 12 et 15 bateaux par an (17 M€ de CA en 2023). Malgré un carnet de commandes bien rempli, supérieur à 50 M€, il connaissait de lourdes difficultés financières. « La société était au bord de la cessation de paiement, avec plus de 20 M€, quand PPF Group, qui a le souhait de développer son pôle nautisme, s’est porté à son secours », confirme Thierry Legros, directeur général délégué au sein de Privilège Marine. Selon le dirigeant, le fonds d’investissement familial a injecté plus de 4 M€ dans le chantier naval pour lui éviter une procédure collective et repris l’ensemble du personnel, « entre 170 et 200 personnes ».

Ce rachat s’accompagne d’une nouvelle organisation opérationnelle. Gildas Le Masson, qui dirigeait jusqu’alors la société Nautitech catamarans, un constructeur de multicoques implanté en Charente-Maritime, a été nommé CEO de Privilège Marine. Il prendra ses fonctions le 18 mars. Quant à Gilles Wagner, l’ancien propriétaire du chantier, « il a quitté le groupe et nous accompagne désormais en tant que consultant ».

D’après le repreneur, l’accent sera mis sur l’innovation et principalement sur la recherche de solutions alternatives aux propulsions par énergie fossile, ainsi que sur le développement de la gamme. « Nous prévoyons de sortir deux à trois nouveaux modèles d’ici à 2026. » S’il est prévu d’accroître la production, sans chiffre précis, l’effectif devrait lui passer à 300 personnes à horizon trois ans.