Couverture du journal du 01/07/2024 Le nouveau magazine

Première pierre posée pour le centre commercial des Flâneries

C’est un moment symbolique qui marque le début officiel des travaux du centre commercial Les Flâneries, situés au nord de La Roche-sur-Yon. La pose de la première pierre a eu lieu ce mardi 25 juin. L’occasion de faire le point sur un projet chiffré à 25 millions d'euros à horizon 2030.

Les Flâneries

À gauche, Luc Bouard, maire de La Roche-sur-Yon, aux côtés de Tugdual Rabreau, président d’Atom Group, lors de la pose de la première pierre de l'extension du centre commercial des Flâneries, le 25 juin. Photo Maud Charles / Les Flâneries

Fondées en 1996 par la famille Bénatier, les Flâneries s’affichent aujourd’hui comme le plus grand centre commercial de Vendée avec 600 mètres de galerie et 56 cellules commerciales. Une dimension qui va prendre une autre ampleur après les travaux engagés depuis février dernier par le cabinet Periot Architecte Durable (Les Sables-d’Olonne). « Après extension, la galerie s’élancera sur 750 mètres de long avec 70 cellules commerciales (soit 14 de plus comparé à aujourd’hui, NDLR) », indique Tugdual Rabreau, président d’Atom Group qui a racheté le site en 2022 avec d’autres investisseurs.


Lire aussi
Le grand lifting des Flâneries est en marche


L’objectif est d’en faire un véritable pôle d’attractivité du territoire avec des activités complémentaires mais aussi contrer une baisse de fréquentation sur l’heure du déjeuner en raison d’une offre de restauration « insuffisante ». Ainsi, un vaste espace de restauration d’environ 965 m² accueillera neuf corners (Bagel Corner, Papille & Mamille, Yogurt Factory…). Parmi les nouvelles enseignes : Blackstore (1 200 m2) et Weldom (2 800 m2). De quoi booster la fréquentation. « Nous accueillons environ 3,5 millions de visiteurs par an (+12 % en 2023). Environ 4 millions sont attendus après les travaux. »

L’ouverture va se faire en deux temps : fin novembre pour le food court et la galerie puis fin du premier trimestre et début du second trimestre 2025 pour les moyennes surfaces. Le coût d’investissement de cette première tranche de travaux est évalué à 5,5 millions d’euros. Une deuxième tranche sera quant à elle lancée entre 2025 et 2027 pour donner naissance à un pôle de multi-activités (tertiaire, services, loisirs, résidences pour étudiants).