Couverture du journal du 27/05/2022 Consulter le journal

Méo investit 20 M€ sur son site industriel et recrute 55 salariés

MC France, spécialiste des menuiseries bois-aluminium au sein du groupe Liébot, lance un vaste plan d’investissement de 20 M€ à Cugand en Vendée pour accroître ses capacités de production et de logistique. La société, rebaptisée Méo depuis 2020, recrute 55 salariés en CDI et en intérim.

Meo site de production vue aérienne

Le site de production de Cugand va être agrandi de 7 000 mètres carrés et accueillera un nouvel entrepôt de 4 500 mètres carrés ©Méo

Après le nouveau siège social construit en 2017 à Cugand, c’est au tour de l’unité de production de faire l’objet d’un vaste plan d’investissement. Le spécialiste des fenêtres et portes d’entrée bois-aluminium sur-mesure, désormais dénommé Méo du nom de sa marque de fenêtres, va consacrer 20 M€ sur deux ans pour agrandir son usine de 7 000 mètres carrés et construire un bâtiment logistique de 4 500 mètres carrés sur un nouveau terrain de 3 hectares.

Le siège construit en 2017 sur le site de production de Cugand est éco-conçu ©Méo

La construction de ces deux bâtiments est confiée à l’agence d’architecture Triade qui a déjà réalisé le site de production actuel (25 000 mètres carrés) en 2012 et le siège social éco-conçu en 2017.

Dirigée par Franck Rostand, la filiale du groupe Liebot va muscler ses capacités d’usinage bois et aluminium, spécialiser des lignes de production et développer la transitique du site. Objectif : accroître les volumes de production de 60% en 2024. Le projet nécessitera la construction d’un second centre d’usinage confié à son partenaire industriel historique, le groupe SCM, leader de la machine d’usinage du bois.

L’innovation porte la croissance

Spécialiste de la menuiserie depuis plus de 40 ans, le fabricant vendéen a concentré l’ensemble de son offre sur les menuiseries bois-aluminium depuis 2012.

L’usine de Cugand est ultramécanisée ©Méo

Méo dispose de l’une des usines de menuiserie les plus modernes d’Europe. Il s’appuie sur un outil industriel performant et est en mesure de produire des menuiseries hors standards pour répondre aux projets complexes. Méo propose aux professionnels fenêtres et portes-fenêtres, baies coulissantes, portes d’entrée, verrières et vérandas et enchaîne les innovations. Début 2017 la société a lancé une nouvelle fenêtre à frappe isolante, complétée en 2018 d’une nouvelle baie coulissante. Fin 2020, Méo a présenté une nouvelle collection de portes d’entrée monoblocs innovante et performante. Et début 2021, le fabricant vendéen a développé avec Somfy une baie coulissante motorisée qui vient compléter son offre pour la maison connectée.
Fort des ces innovations et d’un marché de la rénovation en plein essor, Méo a réalisé un chiffre d’affaires de 61 M€ en 2021. Le fabricant affiche une croissance de plus de 16%, dans un contexte chahuté par les ruptures de matières premières et les différentes vagues Covid.

55 recrutements prévus sur deux ans

À la fin 2021, l’entreprise vendéenne compte plus de 400 collaborateurs, dont une vingtaine a rejoint l’entreprise en CDI sur l’exercice. Pour accompagner son développement, Méo continue de recruter : 25 postes sont actuellement ouverts en CDI et en intérim (opérateurs de production, techniciens de maintenance, chefs d’équipe, conducteurs de lignes et des menuisiers confirmés). Une trentaine de postes sera également à pourvoir courant 2023.
Sur un marché de l’emploi tendu et dans un contexte inédit de crise sanitaire et d’inflation, Méo fait valoir une politique salariale dynamique pour fidéliser ses salariés et séduire les candidats. Entre 2020 et début 2022, la société a procédé à une revalorisation salariale de plus de 6,5% sur la période. Les salariés bénéficient d’un accord d’intéressement et de participation, complété en 2017 d’un compte épargne-temps et d’un plan épargne retraite qu’elle abonde jusqu’à 18%.

Méo aux JO de Paris

Organisée autour de deux marchés, celui de l’habitat individuel résidentiel (70% de l’activité) avec plus de 3 000 clients (menuisiers, fenêtriers, constructeurs de maisons à ossature bois, constructeurs de maisons individuelles…) et celui de l’habitat collectif, social et tertiaire, la société annonce participer à la réalisation de trois opérations de construction pour les JO 2024.