Couverture du journal du 22/09/2023 Le magazine de la semaine

Le groupe immobilier Duret lance un concept de colocation senior 

Le groupe immobilier vendéen Duret innove avec une offre clé en main de colocation meublée pour senior. Cette solution intermédiaire s'adresse à des personnes autonomes. Le premier logement, situé à Gorges, en Loire-Atlantique, sera disponible début 2024.

Vendée, Duret, colocation, senior

La première colocation senior du groupe Duret va ouvrir à Gorges (Loire-Atlantique). ©Spectrum

Le groupe immobilier vendéen Duret (150 collaborateurs et 27,6 M€ de CA) innove avec une offre clé en main de colocation meublée pour senior. Joséphine & Co se présente en effet comme une « solution intermédiaire pour vivre sa retraite entouré, accompagné et à coût maîtrisé ».

« Ces logements s’adressent à des personnes autonomes (logement non médicalisé, NDLR), isolées dans leur maison et qui souhaitent se sentir en sécurité sans pour autant aller en Ehpad, explique Clémence Baron, coordinatrice du projet. Mon rôle consistera à accueillir les futurs colocataires, à s’assurer de leur bien-être, ou encore à les aider pour les dossiers administratifs. »

Deux projets sont en cours en Loire-Atlantique. À Gorges, la colocation du groupe Duret de 346 m2 occupera le rez-de-chaussée d’une résidence neuve (20 appartements, NDLR) construite par Duret, « favorisant ainsi la mixité intergénérationnelle ». Les espaces communs (cuisine, salon, buanderie et terrasse) sont entièrement meublés, décorés et équipés.

Chacune des huit chambres, de 23 à 32 m2, est semi-équipée (lit, bureau, micro-ondes, petit frigo, penderie) et reste à personnaliser. Chacune dispose également d’une salle d’eau privative attenante. À proximité des commerces et services, cette résidence ouvrira début 2024. Coût du projet : 1,5 M€. Le loyer mensuel moyen est de 1 006 € dont 390 € de charges.

Une seconde colocation Joséphine & Co, située en plein cœur de Clisson, à deux pas de la gare, sera quant à elle livrée au printemps 2024. Les travaux de rénovation de cette maison bourgeoise sont en cours, le montant des loyers n’est pas encore fixé. Pour l’heure, aucun projet de colocation n’est prévu en Vendée.