Couverture du journal du 23/02/2024 Le magazine de la semaine

Le groupe Duret lance la commercialisation d’Eclosia parc, un quartier écoresponsable

Basée sur le site d'un ancien lycée au nord de La Roche-sur-Yon, le futur écoquartier Eclosia parc est pour l'heure une friche de six hectares, dont la moitié sera rendue à la nature. Au programme : 550 logements et un immeuble de bureaux. Les déplacements doux seront privilégiés.

Vendée, Duret, immobilier, Eclosia Parc

Les Abiès, immeuble de bureaux au sein du futur écoquartier Eclosia Parc.. Un projet piloté par le groupe Duret. ©DR

« Eclosia Parc est un projet dans lequel nous mettons les moyens de nos ambitions et qui matérialise tout ce que nous avons envie de faire en termes d’immobilier responsable et d’aménagement du territoire. » Par ces mots, Jérôme Duret, président du groupe vendéen Duret Immobilier, résume son ambition pour ce futur écoquartier de La Roche-sur-Yon. Le 9 février, il a lancé officiellement la commercialisation de 550 logements, la Résidence L’Orangerie, et de plus de 2 500 m² de bureaux neufs sur quatre niveaux, Les Abiès.

Basée sur le site de l’ancien lycée privé technique Saint-Louis[1], Eclosia Parc est pour l’heure une friche de six hectares. D’ici 2028, elle va se transformer en un « quartier mixte, basé sur l’environnement, la gestion des eaux et la construction neuve bas carbone ». La moitié de sa superficie, soit trois hectares, sera rendue à la nature.

Ce projet s’inscrit dans une logique d’économie circulaire avec l’objectif de « déconstruire plutôt que de démolir » les bâtiments existants afin de donner une seconde vie aux matériaux. Une matériauthèque sera d’ailleurs régulièrement ouverte à tous les Yonnais à l’entrée d’Eclosia Parc. Une initiative qui devrait permettre, à terme, d’économiser l’équivalent de 1 200 tonnes de CO2, soit l’équivalent de 220 tours du monde en voiture.

Le lotissement privilégie les déplacements doux (pistes cyclables, transports en commun…). Les voitures ne circuleront pas et disposeront de 12 000 m² de stationnement au sein de trois parkings silo, ainsi que quelques places pour les pavillons individuels situés à l’extrémité du quartier.

Pour cette restauration écologique, le promoteur vendéen investit 100 M€. « 85 % des entreprises qui vont intervenir sur ce chantier sont vendéennes », indique Jérôme Duret. Les premiers logements seront livrés en 2025.

[1] Après avoir fusionné avec le lycée Saint-Joseph, le nouvel établissement Saint-François d’Assise a déménagé à proximité, en janvier 2021.

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Je publie mon annonce légale