Couverture du journal du 01/07/2024 Le nouveau magazine

I’m Back mise sur l’upcycling

Gérante d’un atelier de couture spécialisé dans la robe de mariée depuis plus de dix ans, Élodie Sanier lance I’m Back, une marque en ligne de vêtements upcyclés. Depuis le 1er décembre, l’entrepreneure propose un vestiaire féminin issu de la revalorisation de tissus de seconde main et/ou de vêtements abîmés auxquels elle donne une nouvelle vie. Installée au Champ-Saint-Père, elle espère déployer son concept au national dès sa première année d’activité.   

L'equipe I'm Back, Elodie & Marc-Antoine sanier ©I'm Back

« I’m Back n’est ni plus ni moins que le prolongement de mon atelier de couture et de mon engagement en faveur d’une industrie textile plus responsable, explique sa cofondatrice. Nous étions déjà labellisés Éco-Défis depuis quatre ans sur la confection de robes de mariée, les retouches et les tissus. Puis on a fait évoluer le concept en créant un rayon tissu et mercerie de seconde main sur lequel on a concentré nos efforts, délaissant peu à peu la robe de mariée. En passant du temps dans les friperies, on s’est trouvés exposés à tout un tas de vêtements tachés, abîmés, des tissus mis de côté et qui n’attendaient qu’une chose : reprendre forme ! On a commencé à créer quelques pièces pour l’exemple qu’on a mis en vente à l’atelier. C’était excitant de donner une nouvelle histoire au produit. Je pense notamment à cette veste dont le plastron était issu d’une ancienne jupe plissée et les manches d’un ancien pantalon troué. Notre démarche a plu au point que nos clients ont commencé à acheter nos créations. »

Centrée sur le vestiaire féminin (hauts, vestes et manteaux), la créatrice souhaite installer la marque avant d’étoffer plus largement sa gamme. Autofinancée à 100 %, I’m Back vise une croissance raisonnée avec l’embauche d’apprentis au fur et à mesure de son développement.