Couverture du journal du 03/02/2023 Le magazine de la semaine

Favoriser l’emploi en facilitant l’accès au logement

Faciliter l’accès ou le maintien dans le logement des salariés, c’est la vocation du groupe Action logement, collecteur unique de la Peec, la participation des employeurs à l’effort de construction. Reconnu d’utilité sociale, l’organisme s’appuie sur les entreprises pour faire connaître son dispositif d’aides financières, comme lors de cette réunion organisée mi-octobre à Sainte-Hermine, en Vendée.

Vendée, logement, action logement, salariés

Valérie Richard et Émilie Bouyer d’Action logement Vendée. ©IJ

La pénurie de logements se révèle un frein majeur au recrutement. En raison de la conjoncture actuelle, les délais des programmes immobiliers s’allongent. Résultats : il y a moins de turn-over sur le marché locatif. Quand on a un logement, même petit, on le garde. Alors que les employeurs vendéens embauchent, leurs (futurs) salariés peinent à se loger. Et parfois renoncent à un poste. Face à ce paradoxe, quelles solutions ?

Ce constat, Sophie Donnart, directrice du site de la boulangerie industrielle Neuhauser (1) à Sainte-Hermine (120 salariés), le partage pleinement. « L’activité industrielle du Sud-Vendée qui retrouve son dynamisme, peine à trouver la main-d’œuvre dont elle a besoin, en partie à cause de cette problématique d’accès au logement qui ne cesse de s’accroître depuis plus d’un an. Dans le secteur, il n’est pas rare qu’un candidat ait cinq entretiens dans la journée. Si derrière, nous, employeurs n’avons pas de solutions de logement à leur proposer, ils ne viennent pas. »

Et avec l’explosion du prix du carburant, le phénomène ne peut que s’amplifier. Les candidats, qui ont le choix, accepteront l’offre la plus proche de leur domicile. Les autres déclineront. « Certaines personnes ne vont pas postuler à cause de ça », observe Nelly Auger responsable RH du site Maître Coq de Sainte-Hermine (380 salariés). Pour elle, ces tensions pèsent aussi sur la fidélisation des salariés qui cherchent à réduire la distance de leur trajet domicile-travail. « L’un de nos salariés qui habite La Rochelle, à 50 km, cherche désespérément à se loger à proximité de l’usine. Comme il ne trouve pas, il envisage de démissionner. Ces tensions freinent la mobilité des travailleurs, notamment des familles hors Vendée. »

Face à ces difficultés, les entreprises cherchent des solutions concrètes. « Maître Coq Vendée (2) travaille déjà avec Action logement, poursuit Nelly Auger. Depuis 2021, nous organisons la Semaine du logement. Action logement vient passer une journée sur chaque site pour répondre à toutes les questions des salariés déjà en place. » Pour les futurs embauchés, le sujet peut être abordé lors du premier entretien téléphonique. « Mais ce n’est pas automatique. Nous devons davantage faire la promotion des solutions existantes comme celles proposées par Action logement. » Le groupe, reconnu d’utilité publique et sociale, organisait justement une réunion dans ce sens, le 18 octobre, dans le Sud-Vendée.

Accompagner le salarié dans son parcours résidentiel

Le groupe Action logement est né il y a cinq ans de la fusion de tous les organismes collecteurs de ce que l’on a longtemps appelé le « 1 % logement ». « Nous récoltons la participation des employeurs à l’effort de construction (Peec) et nous le redistribuons aux salariés via des aides financières liées au logement (prêt, subventions…), explique Émilie Bouyer, responsable Action logement en Vendée. Cette cotisation est obligatoire pour toutes les entreprises de 50 salariés et plus. Mais l’ensemble de nos produits sont destinés aux salariés d’entreprises privées de plus 10 salariés. »

La vocation d’Action logement est de faciliter l’emploi en facilitant l’accès au logement. Sa première mission est d’accompagner le salarié tout au long de son parcours résidentiel, de l’accès au logement locatif, jusqu’à l’accession à la propriété (neuf exclusivement), en passant par des aides aux travaux (rénovation ou agrandissement). Sur la partie location, Action logement peut ainsi financer le dépôt de garantie ou garantir les risques d’impayés de loyer jusqu’à 36 mois, ou les dégradations jusqu’à deux mois. « Ce panel d’aides, qui rassure les propriétaires, vise à favoriser la qualité de vie des salariés et à améliorer leur pouvoir d’achat, souligne Valérie Richard, chargée de relations entreprises chez Action logement Vendée. Face aux aléas de la vie, nous avons aussi des solutions pour les aider à se maintenir dans leur logement. »

Sécuriser la mobilité professionnelle

D’autres prestations ont pour objet de sécuriser le recrutement dans le cadre d’une mobilité professionnelle.  Cette mobilité concerne des alternants comme des salariés fraîchement recrutés ou mutés. « Pour aider à la mobilité professionnelle des salariés habitant à plus de 70 km de l’entreprise, nous pouvons par exemple financer des opérateurs de relocation, indique Emilie Bouyer. Ils vont accompagner ces salariés dans leur recherche de logement. »

« Louer pour l’emploi »

La seconde mission d’Action logement est de financer des logements sociaux et intermédiaires (loyers plafonnés), prioritairement dans des zones tendues. « En contrepartie, nous pouvons proposer des candidats salariés mais nous n’attribuons pas les logements », précise Émilie Bouyer.

Pour développer une offre complémentaire, Action logement a mis en place le dispositif « Louer pour l’emploi ». Il s’adresse à des bailleurs privés qui souhaitent louer à des salariés en mobilité professionnelle. Une fois la convention signée, Action logement fait le lien avec les candidats. Le dispositif, bien installé aux Herbiers et à Montaigu-Vendée, est plus récent à La Roche-sur-Yon.

Par ailleurs, Action logement rencontre les entreprises de son territoire afin que les dirigeants et services RH fasse à leur tour la promotion des aides existantes en faveur du logement auprès des salariés. Elle organise aussi des réunions ou des permanences d’information sur site.

En savoir plus

  • Les aides et le lien avec les entreprises : Actionlogement.fr
  • La plateforme d’offres locatives d’Action logement : Al-in.fr

(1) Groupe InVivo. Dix usines en France dont celle de Sainte-Hermine.

(2) Quatre sites : Sainte-Hermine, Saint-Fulgent, Les Essarts et Chavagnes-en-Paillers. Le groupe possède aussi un site en Auvergne.