Couverture du journal du 16/07/2024 Le nouveau magazine

Edenmap lance une solution signalétique baptisée Balliz

Balliz. C’est le nom de la nouvelle application en réalité augmentée imaginée par le Nantais Edenmap (développement de solutions d’adressage postal et de signalétique en France et en Afrique). Sa commercialisation a démarré en novembre.

Edenmap

Avec la solution Balliz développée par Edenmap, les collectivités peuvent définir des parcours piétons personnalisés et y associer des informations (signalisation, point de vigilance, lieu d’intérêt touristique...). Grâce à cette signalétique digitale, elles peuvent ainsi faire découvrir leurs territoires de manière innovante. ©Edenmap

Depuis son lancement en 2019, la start-up nantaise Edenmap permet à des habitants de se repérer via l’affichage en réalité augmentée des plaques de rues et numéros de portes, dans les villes où l’adressage physique est inexistant ou partiel, ce qui est notamment le cas en Afrique (où l’entreprise est déjà présente) et en milieu rural. Une solution digitale que l’entreprise a fait évoluer et rebaptisée Balliz faisant suite à un appel à expérimenter lancé par JCDecaux et Nantes Métropole. Avec un objectif : réduire la signalétique physique dans l’espace public. « Disponible en téléchargement gratuit, Balliz offre une expérience inédite en combinant la puissance de la réalité augmentée avec des informations contextuelles, pour guider les utilisateurs de manière intuitive », indique son dirigeant Stéphane de Goesbriand. En pointant leur téléphone vers des éléments de l’environnement, les utilisateurs peuvent accéder à des informations contextuelles, comme obtenir des détails sur un monument. L’application s’adapte aussi aux événements (congrès, festival…). D’ailleurs, Balliz a été testée en grandeur nature lors des Assises de l’économie de la mer à Nantes fin novembre. Et la société dit être en discussion avec la Cité des congrès dans le cadre de la prochaine édition de La Folle Journée de Nantes et du festival de littérature Atlantide. Autre piste : les Jeux Olympiques de 2024. Les collectivités et entreprises payent un abonnement mensuel, dont le coût est défini en fonction du nombre de parcours intégrés ou d’habitants (d’une quarantaine d’euros à 500 €).

Edenmap (250 k€ de CA en 2022), qui compte sept salariés, vise 400 collectivités clientes dans les trois ans. Trois géomaticiens (personnes qui maîtrisent la cartographie et l’informatique) pourraient rejoindre l’équipe en 2024.