Couverture du journal du 19/04/2024 Le nouveau magazine

Cinémas : une fréquentation bien orientée

L’année 2023 s’est achevée, la crise Covid s’éloigne et la fréquentation des salles de cinéma semble globalement à la hausse. Coup de projecteur sur trois établissements de Loire-Atlantique.

Nantes Katorza

À Nantes, le Katorza a signé une très bonne année 2023 en matière de fréquentation. © Gildas Pasquet - IJ

Début janvier, le CNC, Centre national du cinéma et de l’image animée, dévoilait les chiffres de fréquentation des salles obscures de l’année passée. « La France affiche, dès 2023, des résultats proches des niveaux d’avant crise : la fréquentation des salles atteint 181 millions d’entrées, en hausse de 18,9 % par rapport à 2022 », note l’établissement public(1). Si le détail par région ne sera connu que dans le courant de l’année, la tendance est confirmée localement par Miguel Molière, directeur du Gulf Stream à La Baule, qui observe pour son établissement une hausse de la fréquentation de 20 % par rapport à l’année précédente. « Cet été, nous avons très bien marché avec notamment le film Barbie qui a été une grosse surprise et a vraiment très bien fonctionné », explique-t-il. Miguel Molière remarque également une tendance de fond : « Depuis quelques années, tous les films en version originale fonctionnent très fort, comme Barbie qui était complet en VO. »

Une « année exceptionnelle » au Katorza

Dans le centre-ville de Nantes, Caroline Grimault, directrice du Katorza, évoque, elle, « une année exceptionnelle, la meilleure année depuis longtemps, même avant Covid », avec pour cette salle orientée art et essai +30 % de fréquentation comparativement à 2022. Le cinéma a notamment pu compter sur des films comme Le Garçon et le Héron, Anatomie d’une chute ou Je verrai toujours vos visages.

Le cinéma associatif est lui aussi en bonne posture, à l’image du Cinématographe à Nantes. « Nous avons fait +11 % et atteignons quasiment 50 000 entrées payantes », illustre Emmanuel Gibouleau, son directeur. Ce sont notamment des rétrospectives sur Ingmar Bergman et Pasolini qui ont dopé la fréquentation de l’établissement en 2023. « Comme la majorité des cinémas, nous restons un petit peu en dessous du niveau d’avant Covid, mais nous allons y arriver progressivement. » Dernier point notable, le directeur du Cinématographe ainsi que la directrice du Katorza observent une plus forte mobilisation depuis l’après Covid du public jeune (15-25 ans), revenu plus vite qu’un public plus âgé.

 

1. Source : “À 181 millions d’entrées, la fréquentation des salles en 2023 confirme sa forte dynamique” – Cnc.fr