Couverture du journal du 27/05/2022 Consulter le journal

Ylik’ Home, une solution de La Roche-sur-Yon pour héberger les salariés en mobilité professionnelle

Oryon propose une solution transitoire d'hébergement aux salariés nouveaux venus sur le territoire de la Roche-sur-Yon. Baptisé Ylik' Home, ce dispositif encore confidentiel est inédit en France.

Les maisons construites par Oryon font entre 90 et 100 mètres carrés. Elles sont réservées aux salariés en mutation ©Ylik' Home

Frein à l’embauche, la pénurie de logements pour les familles nouvelles venues sur le territoire pourrait trouver une issue avec le dispositif en cours de déploiement à la Roche-sur-Yon. Oryon, la SEM d’aménagement et de développement économique de l’agglomération, a entrepris un programme immobilier pour se constituer un parc de maisons proposées à la location temporaire.

Réservés aux salariés titulaires d’un contrat de travail ou d’une promesse d’embauche de moins de 9 mois chez un employeur vendéen ainsi qu’aux créateurs d’entreprise, ces hébergements transitoires leur laissent le temps de trouver ou de faire construire leur futur chez soi.

Des démarches simplifiées

Baptisé Ylik’ Home, ce dispositif s’adresse aux familles qui ne sont pas éligibles au logement social et qui ne disposent pas déjà d’un logement sur le territoire. « Un couple avec enfants au dessus du plafond de revenu pour accéder au logement aidé a de grande difficultés à trouver une maison en location. Car ces biens sont liés à des opérations de défiscalisation, indique Sébastien Bonnet, directeur général d’Oryon. Ylik’ Home s’adresse à une tranche de population qui a les moyens d’acheter mais qui hésite à accepter un emploi faute de trouver un bien à louer rapidement. »

Pour les aider à franchir le pas, Oryon simplifie les démarches en proposant une location sans frais d’agence et avec des formalités réduites. Ylik’Home s’occupe des états des lieux (entrée/sortie) et offre un accès à une maison sous 15 jours (sous condition de disponibilité) après dépôt de la demande.

Un service de soutien aux entreprises

« C’est un service de soutien aux entreprises du territoire et des recruteurs », argue Philippe Bonnet. Car ce sont eux qui flèchent les candidats vers le dispositif. « On rencontre les familles et les biens sont attribués par date d’arrivée en privilégiant les couples avec enfants, à condition que le loyer n’excède pas 30% des revenus ».

Ces maisons familiales font entre 90 et 100 mètres carrés, disposent d’une cuisine équipée, d’un petit jardin et d’un garage. Construites ou rénovées par Oryon qui en est propriétaire, elles sont louées environ 950€, soit la fourchette basse du marché. « Ce qui nous motive, c’est l’intérêt général et de rentabiliser notre investissement, pas de gagner de l’argent », précise le directeur général d’Oryon.

Un parc de 15 maisons en 2023

Pour l’heure, le parc se compose de trois maisons, les deux dernières étant en livraison fin février. Deux à trois autres seront construites en 2022 dès qu’Oryon aura trouvé les terrains idoines. L’idée étant de monter progressivement en puissance. «  L’objectif est de disposer dans les 18 mois d’un parc de 10 à 15 maisons qui tournent, indique Philippe Bonnet. Le dispositif pourrait être dupliqué ailleurs en Vendée, dans les zones de tension immobilière. Comme aux Herbiers où l’étude menée par Oryon a décelé la plus grosse demande.