Couverture du journal du 01/07/2024 Le nouveau magazine

Vendée Grand Sud : l’attractivité comme ambition

Renforcer le développement économique et touristique d’un territoire malmené dans le passé, c’est la double mission de la toute nouvelle agence d’attractivité Vendée Grand Sud. Portée par trois communautés de communes, elle réunit le service économique Entreprendre en Sud-Vendée et Sud-Vendée Tourisme et ambitionne de travailler l’image de marque du bassin. 

attractivité, Vendée, Grand Sud, Ludovic Hocbon

Le conseil d’administration de Vendée Grand Sud. ©DR

Avec sa toute nouvelle agence d’attractivité créée fin 2022, le grand Sud vendéen franchit une nouvelle étape dans sa stratégie de développement économique et touristique. Il y a une décennie, le départ successif de deux poids lourds industriels[1] avait sinistré et marginalisé le bassin d’emploi fontenaisien, faisant grimper son taux de chômage jusqu’à 12 %. L’aménagement et l’extension de zones d’activité, ainsi que l’accompagnement renforcé des entreprises ont largement contribué à sa redynamisation et divisé à ce jour le taux de chômage par deux.

Entreprendre en Sud-Vendée est l’un des principaux fers de lance de ce renouveau. Dédié à l’implantation d’entreprises, ce service économique supra-communautaire du Pays de Fontenay-Vendée et de Vendée Sèvre Autise vient de fusionner avec Sud-Vendée Tourisme pour former Vendée Grand Sud, une agence d’attractivité qui s’étend à une troisième communauté de communes, le Pays de la Châtaigneraie. Cette société publique locale (SPL) sera gouvernée par un conseil d’administration composée de 12 membres issus des trois collectivités. Basée à la Maison de l’entreprise et du territoire (Met)[2], à Fontenay-le-Comte, elle disposera de deux antennes de proximité : l’une au cœur du Pays de La Châtaigneraie, l’autre au siège de Vendée Sèvre Autise. Ludovic Hocbon, maire-président de Fontenay-le-Comte et de son agglomération, en est le PDG.

Une stratégie à 360°

« Une agence de développement qui réunit trois intercommunalités rurales sur deux compétences, l’économie et le tourisme, à ma connaissance, c’est unique en Vendée. L’idée est de créer des passerelles entre différents acteurs, de s’appuyer davantage sur les forces des uns et des autres afin de créer encore plus de synergie sur le territoire », précise l’élu. C’est pourquoi les chambres consulaires, des structures d’accompagnement, des porteurs de projets, des représentants des clubs d’entreprises économiques et touristiques, ainsi que plusieurs organisations socio-professionnelles (Umih, UMM, Vendée Expansion, CPME, Medef…) sont réunis au sein d’un second collège pour fixer les grandes orientations de l’agence.

« L’attractivité d’un territoire, poursuit Ludovic Hocbon, c’est un sujet global. Le renouveau économique dépasse largement le cadre du foncier, c’est un enjeu transversal. Aujourd’hui, quand une entreprise s’implante ou se développe, il faut se préoccuper simultanément de l’offre de logements, de formation, de santé, de loisirs, bref, de tous les équipements nécessaires à l’accueil d’une nouvelle population. »

attractivité, Vendée, Grand Sud, Ludovic Hocbon

Ludovic Hocbon, maire-président de Fontenay-le-Comte et de son agglomération, et PDG de l’agence d’attractivité Vendée Grand Sud. ©DR

Ainsi, l’agence d’attractivité continuera d’accompagner les porteurs de projet de A à Z, de leur recherche de bureau ou de foncier aux dispositifs d’aide. Mais elle entend aussi faire de la formation un enjeu central. « Avant, nos collectivités mettaient de l’argent pour construire et aménager des zones d’activités. Désormais, il s’agit d’investir pour aider les entreprises à recruter. Cela passe, par exemple, par l’organisation du premier Salon de l’emploi et de l’emploi saisonnier, le 24 mars à Fontenay-le-Comte, ou la mise en place de petites formations courtes et sur-mesure pour répondre localement aux besoins de main-d’œuvre. Ce dernier point reste toutefois à construire. »

Sur le volet touristique, l’ambition est de valoriser davantage le patrimoine historique et naturel en s’appuyant dès 2024 sur un office de tourisme supra-communautaire. « Fontenay est à ce jour la seule « Ville d’art et d’histoire » de Vendée, souligne Ludovic Hocbon. Avec des édifices comme les abbayes de Nieul-sur-l’Autise et de Maillezais présents sur notre bassin de vie, nous aimerions élargir ce label et le transformer en « Pays d’art et d’histoire ». Côté nature, entre la Venise verte (marais), la forêt de Mervent et le Bocage de La Châtaigneraie, l’arrière-pays fontenaisien a aussi une carte à jouer. Plus que jamais, dans cette ère post-Covid, les touristes sont séduits par les vacances au grand air. »

D’ailleurs, dans les cartons de Vendée Grand Sud se trouve également le projet de créer une sorte d’agence de voyage avec vente de séjours clés en main auprès d’opérateurs. En attendant, le premier magazine touristique de la destination est attendu dans les prochains jours.

Une nouvelle marque pour le territoire

Qui dit attractivité dit aussi marketing territorial. « Malmené dans le passé, le Sud-Vendée souffre parfois d’une image péjorative, reconnaît Ludovic Hocbon. L’appellation Vendée Grand Sud reflète notre nouvelle ambition d’être connu et reconnu pour nos atouts, notre dynamisme. Nous sommes en réflexion pour en faire notre marque de territoire. »

Pour cette première année, le budget de fonctionnement s’établit à 2 M€ dont 450 000 € pour le volet économique et un peu plus d’1,5 M€ pour le volet touristique. Pour les trois collectivités actionnaires, il n’y a pas de surcoût, puisque le financement des missions de l’agence d’attractivité correspond au transfert des lignes budgétaires existantes allouées en 2022 à Entreprendre en Sud-Vendée et Sud-Vendée tourisme. Une vingtaine d’agents territoriaux des services économiques et touristiques vont progressivement intégrer la nouvelle entité tout au long de l’année 2023.

Pour contacter Vendée Grand Sud :

[1] Les fermetures de SKF, leader mondial du roulement à bille, et de Plysorol, fabricant de contreplaqué, avaient entraîné la suppression de 500 emplois entre 2009 et 2012.

[2] Guichet unique dont la mission est de faciliter le parcours des porteurs de projet, le Met réunit les trois chambres consulaires, le réseau Initiatives Vendée Terres et Littoral, le syndicat mixte Fontenay-Sud-Vendée, ainsi qu’Entreprendre Sud-Vendée et Sud-Vendée Tourisme.

 

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Je publie mon annonce légale