Couverture du journal du 17/09/2021 Consulter le journal

La Roche-sur-Yon ouvre cet été un laboratoire urbain à ciel ouvert

Pour renforcer l'attractivité du centre-ville et soutenir le commerce local, la Ville de La Roche-sur-Yon va tester avec les commerçants et les usagers pendant trois ans, différents types d'aménagements pour mieux coller aux attentes des usagers.

Rue Clemenceau La Roche sur Yon

L'expérimentation se tiendra pendant trois ans dans les rues Clemenceau et adjacentes à partir de juillet 2021 ©La Roche-sur-Yon

Présentée comme une méthode innovante, le laboratoire urbain de la Roche-sur-Yon doit débuter cet été. Il vise à faire revenir en centre-ville les usagers pour soutenir le commerce local éprouvé par la crise sanitaire et la concurrence des centres commerciaux yonnais. Utilisé pour la première fois, ce dispositif de terrain est basé sur une nouvelle façon de penser et de vivre l’espace public baptisé « urbanisme tactique ». Ce procédé replace l’usage au cœur du projet : on met en place de manière rapide des aménagements temporaires, on les teste, on les évalue et on les corrige pour s’adapter au mieux aux besoins des usagers. Cela permet d’obtenir un rendu concret sur l’espace public sans figer les aménagements dans le temps.

La Roche-sur-Yon choisit la rue Clémenceau

La ville a choisi la rue Clémenceau, l’artère la plus courue pour le parcours marchand de l’hyper-centre. Pour relancer la dynamique de cette rue, rendue piétonne en mai, la mairie veut y créer de nouveaux points d’intérêt, de nouveaux lieux de vie, de pause urbaine et de récréation. L’expérimentation grandeur nature débute en juillet pour une durée de trois ans. Elle propose aux habitants et aux commerçants de tester différents types d’aménagements et de valider l’expérience usager sur ce secteur. Au total, La Roche-sur-Yon alloue 300 000 euros à cette expérimentation.
Au préalable, une enquête en ligne a été proposée à l’ensemble des Yonnais pour recueillir leurs habitudes, idées et besoins (1000 répondants). Elle a été suivie d’un groupe de travail qui a réuni une trentaine d’habitants et de commerçants volontaires lors d’ateliers en visioconférence en décembre 2020 et en mars 2021. Ces ateliers et les résultats de l’enquête ont permis de définir les grands principes d’aménagement de la rue et leurs caractéristiques. Les principes retenus : des usages multiples (ludique, assise, pause, convivialité), des animations pour rythmer l’année ; un renforcement de la présence du végétal ; l’inclusion des rues adjacentes (Chanzy et Thiers) dans le projet ; de la couleur au sol et en aérien.

Des modules en bois mobiles

Pour les premiers aménagements, dix modules en bois de 8 à 19 mètres (assises, mange-debout, tables, salons et gradins), amovibles et mobiles vont être installés sur les axes du secteur : rue Clémenceau, rue Chanzy et rue Thiers, desservant 70 commerçants. Ils sont fabriqués par la société Charrier Bois aux Essarts. Pour répondre aux demandes des habitants et des commerçants, ils auront chacun plusieurs usages et seront définis par des appellations propres : la terrasse, le théâtre, la halte gourmande, la bibliothèque, le parcours artistique, l’oasis, le socle événementiel, le module « parking day » ( module sur l’emprise d’une place de parking). Chaque module proposera des assises et du mobilier divers, agrémentés d’une végétation dense. 650 vivaces et arbustes, 39 arbres et cépées agrémenteront les espaces.

rue clemenceau La Roche sur yon modules bois

module La Terrasse

rue Clemenceau La Roche sur Yon module bois

Module l’Oasis

Les modules sont sans impact sur les espaces publics actuels et permettent de restituer l’aménagement initial si nécessaire. Comme dans un jeu de Lego géant, ils pourront changer et se déplacer, à la suite d’analyses d’usage basées sur des critères quantitatifs et objectifs (comptage des piétons, fréquentation des magasins, propreté urbaine, etc.). Si les tests ne sont pas concluants, la ville étudiera les raisons et adaptera le projet en conséquence, en collaboration avec les usagers sur toute la durée de l’expérimentation. Les analyses auront lieu au dernier trimestre 2021 et seront régulièrement effectuées pendant trois ans. Durant toute la durée de l’expérimentation, une adresse e-mail unique rueclem@larochesuryon.fr sera mise en place pour permettre de répondre aux questions des usagers.