Couverture du journal du 03/02/2023 Le magazine de la semaine

Repris par ses salariés, le constructeur You s’ouvre de nouvelles perspectives

Après s’être tourné vers des repreneurs extérieurs, Tony You, le fondateur de la société You (Le Bignon), spécialisée dans la construction de maisons à ossature bois, a finalement choisi de transmettre son entreprise à ses salariés en Scop.

You, Le Bignon, construction

Les associés de You aux côtés de Tony You, le cédant. ©You

C’est une page qui s’est tournée pour le constructeur de maisons à ossature bois You (4 M€ de CA en 2021 – 27 salariés) fondé en 1995 au Bignon. Après 27 ans à la tête de l’entreprise, Tony You a souhaité se tourner vers d’autres activités. Son affaire attire des candidats à la reprise. Mais il décide finalement de répondre aux souhaits de ses salariés désireux de reprendre la société en Scop. La transaction est signée le 30 septembre, après un accompagnement de neuf mois par l’Union régionale des Scop & Scic de l’Ouest. Ainsi est née la Scop SA You, certifiée RGE et Qualibat, au capital de 100 000 €.

C’est Samuel Babin, auparavant responsable du pôle Couverture, à l’initiative de cette reprise, qui en a pris les commandes, aux côtés de 17 autres associés, avec l’objectif de maintenir les emplois et le savoir-faire. Ayant l’ambition de développer une nouvelle expertise, celle de la maçonnerie, la Scop You s’ouvre de nouvelles perspectives. La stratégie de la direction générale est de faire monter en compétences les salariés. « Notre force commerciale est désormais plus proche des problématiques terrain, avec trois de nos conducteurs de travaux au commerce. Tout se structure pour que nous puissions garder notre expertise et développer la partie maçonnerie », explique le PDG.
La transmission du savoir-faire est également présentée comme un enjeu avec le recrutement d’apprentis (notamment une personne en 2023) qui sont déjà au nombre de quatre au sein de l’entreprise. D’après la nouvelle équipe, le statut coopératif peut être « un véritable atout » pour attirer des candidats. Elle recrute d’ailleurs en ce moment même sur des postes de couvreurs (2 à 3 personnes). « C’est très compliqué de trouver des candidats », reconnaît Samuel Babin qui a recruté, depuis la reprise, un menuisier.  Le nouveau PDG espère clôturer l’exercice 2022 avec un CA de 4,2 M€.