Couverture du journal du 16/05/2024 Le nouveau magazine

Renouvellements à la tête des Chambres des notaires de Loire-Atlantique et de Vendée

Jean-Charles Veyrac, 44 ans, notaire à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu a été élu le 23 mai dernier président de la Chambre des notaires de Loire-Atlantique. Il succède à Antoine Teitgen.

Céline Lecomte, Jean-Charles Veyrac

Céline Lecomte et Jean-Charles Veyrac, nouveaux présidents des Chambres des notaires de Vendée et de Loire-Atlantique ©IJ

« Le notaire est un peu le médecin généraliste du droit, même s’il peut être spécialiste. Il va suivre les Français tout au long de leur vie. Il y a beaucoup d’humanité dans le notariat », souligne-t-il. L’instance départementale rassemble 430 notaires, dont 54 % de femmes au sein de 163 offices et 22 bureaux, employant 1 645 salariés. Il va devoir accompagner, d’ici un an, le rassemblement de l’ensemble des chambres des notaires des cinq départements de la Cour d’appel de Rennes en une seule chambre interdépartementale. « Chaque département gardera un président et un budget d’animation », précise Jean-Charles Veyrac. Dans la foulée, la Chambre régionale des notaires disparaîtra.

Parallèlement, en Vendée, Céline Lecomte, 54 ans, notaire à La Roche-sur-Yon, a été élue le 23 mai dernier, première présidente de la toute nouvelle Chambre interdépartementale Atlantique Poitou pour un mandat de deux ans. À l’issue d’une assemblée générale constitutive, les quatre chambres départementales du ressort de la cour d’appel de Poitiers (Vendée, Deux-Sèvres, Charente-Maritime et Vienne), ainsi que la Chambre régionale des notaires ont disparu pour être réunies au sein de cette nouvelle instance qui rassemble 519 notaires, 248 offices et 1 700 collaborateurs. Le siège se trouve à Chauray, à côté de Niort. Dominique Rondeau était donc le dernier président de la chambre des notaires de Vendée (2021-2023). Céline Lecomte l’avait d’ailleurs précédé à cette fonction, de 2019 à 2021, et elle était, au moment de son élection, vice-présidente de la Chambre régionale des notaires de son territoire. « La première équipe va avoir pour rôle de mettre en place la nouvelle instance et de la professionnaliser, a-t-elle souligné. Jusqu’à maintenant, chaque chambre travaillait de son côté. Maintenant, nous allons devoir regrouper nos forces pour parler d’une seule voix et construire une structure qui soit moderne, agile et innovante pour relever les défis de demain. »