Couverture du journal du 24/03/2023 Le magazine de la semaine

Oz & Edgar invente la conciergerie de territoire

Créé en 2018 aux Achards, Oz & Edgar est un service de conciergerie innovant, dédié aux zones d’activités économiques des agglomérations.

Nicolas Vigier fondateur de Oz & Edgar

Nicolas Vigier fondateur de Oz & Edgar ©DR

L’idée est de mutualiser les moyens des entreprises d’un territoire pour leur proposer des services communs, facilitant la vie de leurs collaborateurs. L’accompagnement s’étend à la gestion de 55 hébergements saisonniers, afin d’accueillir temporairement les familles des salariés en situation de mobilité. Elle espère passer à 80 d’ici la fin de l’année. « Oz & Edgar a été pensé pour apporter des services externes, ponctuels mais récurrents aux entreprises, explique Nicolas Vigier, le fondateur. Je pense à toutes les tâches chronophages qui ne participent pas à la performance telles que la recherche d’un prestataire pour un événement, la création d’un site internet ou d’un flyer, mais cela peut aller plus loin, précise-t-il. Nous avons été sollicités par un industriel qui voulait organiser une visite de site originale pour ses collaborateurs. Plutôt que de gérer les trajets en bus, il voulait un train touristique. On a fait affréter le train du remblai de Saint-Jean-de-Monts sur une demi-journée pour organiser les transports ! » s’amuse-t-il.

L’entreprise de deux associés pilote une équipe de concierges indépendants capables de gérer des demandes plus personnelles comme la livraison de panier de légumes, de blanchisserie ou l’intervention d’un coach sportif entre midi et deux par exemple. Elle se rémunère via une commission allant de 8 à 10 % sur le CA généré par le prestataire partenaire. Un forfait fixe vient compléter le modèle basé sur le temps de présence des concierges sur le site client. Implantée à Montaigu, Les Achards et Vendée Grand Littoral, la start-up vise le lancement d’une antenne à La Roche-sur-Yonen 2023. « Nous avons bouclé l’année 2022 à 130 k€. L’objectif cette année est d’atteindre les 200 k€ et de salarier une partie de nos concierges référents freelances. »