Couverture du journal du 30/09/2022 Consulter le journal

Ocode cible le million d’utilisateurs en moins d’un an

Fondée en 2016 à La-Roche-sur-Yon, la société Ocode a conçu une technologie permettant de marquer et d'identifier les objets grâce à un code quatrième génération sous forme de nuage de points, appliqué sur les objets.

Ocode smartphone

La technologie de marquage anti-fraude développée par Ocode va désormais s’adresser aux particuliers.

Avec cette application, chaque utilisateur peut scanner le code et accéder à l’identité et l’historique de l’objet pour acheter et revendre en toute confiance. Les objets perdus ou volés peuvent ainsi être rendus à leurs propriétaires dont les données sont cryptées et protégées.

Aujourd’hui, l’entreprise se fixe un objectif d’augmentation du nombre d’utilisateurs pour, in fine, protéger davantage d’objets grâce à une communauté active. « Nous gérons actuellement entre 6 000 et 12 000 transactions par jour et espérons conquérir de nouveaux marchés », indique Vincent Roux, l’un des quatre cofondateurs, délégué au produit et à la communication. La volonté affichée : atteindre un million d’utilisateurs en moins de 12 mois. Pour ce faire, Ocode qui s’adressait jusqu’alors aux professionnels cible désormais les particuliers et va, à ce titre, lancer dans les prochaines semaines une application dédiée. Afin de faire connaître sa solution auprès d’un plus large public, la société a d’ailleurs recruté Marion Guicheteau, 34 ans, au poste de responsable de la marque.

En pleine phase de développement, la société compte à ce jour 34 collaborateurs. Un effectif qui devrait dépasser les 60 salariés d’ici à la fin de l’année avec la création de 28 postes supplémentaires à Nantes et en Vendée. À ce jour, dix postes restent à pourvoir. Parmi les profils recherchés : des développeurs back et front, des designers et des profils commerciaux.