Couverture du journal du 16/05/2024 Le nouveau magazine

Nantes : Fin de chantier pour les anciennes Halles Alstom

Sur l’île de Nantes, les derniers éléments réhabilités des anciennes halles Alstom, numérotées 1&2, viennent d’être inaugurés, marquant la fin de la transformation de ces bâtiments industriels, cœur opérationnel du quartier de la création, intégrant l’école des Beaux-Arts, un pôle des cultures numériques, un hôtel d’entreprises et le food hall.

Halles 1&2 Alstom île de Nantes

Le site des Halles 1&2, inauguré le 10 mai, ouvert aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers, peut accueillir jusqu’à 700 personnes. © IJ

Les Halles 1&2 ont accueilli leur premier événement, « Chtiiing, journées nantaises de la créativité » du 11 au 13 mai à l’occasion de leur inauguration. La touche finale d’un processus de transformation débuté il y a vingt ans avec le rachat par Nantes Métropole de l’ensemble des bâtiments Alstom sur l’Île de Nantes. « Depuis dix ans, cette filière économique à Nantes représente 38 000 emplois, avec une concentration ici, dans le quartier de la création. Les halles 1&2 viennent terminer les grands blocs de ce quartier », souligne Francky Trichet, conseiller municipal en charge de l’innovation et du numérique, qui se félicite de l’écosystème ainsi établi « avec une diversité d’acteurs, du plus petit aux plus importants qui rayonnent à l’international ».

Frictions créatives

« Cet écosystème forme un bloc qui vit au quotidien. Tous les locaux des halles 1&2 sont aujourd’hui pleins. L’effet systémique de cet écosystème fait que les gens ont envie de travailler ensemble car nous avons créé les conditions de ces frictions créatives », ajoute l’élu.

Ces deux dernières halles réhabilitées pour un budget de 12 M€ ont été conçues par l’architecte Patrice Gardera (cabinet Gardera & Pastre). Animées et gérées par la Samoa en charge de l’aménagement de l’Île de Nantes, qui y disposera de bureaux, elles proposent plusieurs espaces. Un Creative Lab, avec cinq salles ouvertes à la créativité, un grand atelier collaboratif sur 500 m2 de prototypage et de ressources, de type « maison commune des cultures numériques » baptisée « Hyperlien », animée par l’association PiNG et ses partenaires. Dix espaces événementiels modulables sont destinés aux manifestations économiques, culturelles et artistiques (700 m2). L’hôtel d’entreprises, déjà complet, accueillera au total, d’ici le mois de juin, une vingtaine d’entreprises (lire l’encadré), avec des espaces de travail conçus pour favoriser les croisements et les collaborations. Les bureaux et espaces mutualisés du pôle économique de la Samoa occupent 260 m2. Le site peut ainsi accueillir jusqu’à 700 personnes.

hôtel d’entreprises Halles1&2

L’hôtel d’entreprises accueille une vingtaine d’entreprises dans des bureaux disposés autour d’un puits central. © IJ

Le choix de la réhabilitation

« Nous accompagnons chaque année entre 200 et 300 créateurs d’entreprises dans le domaine des industries culturelles et créatives. C’est une filière qui a un vrai dynamisme », précise Virginie Vial, directrice générale de la Samoa.

Le parti pris de la réhabilitation des halles Alstom, avec leurs imposantes charpentes métalliques, n’était pas le choix de la facilité mais il permet à ce quartier de la création de s’établir sur les racines industrielles qui ont fait le dynamisme du lieu. La requalification des lieux est un exercice difficile que l’architecte Franklin Azzi (École des Beaux-Arts) et Patrice Gardera (halles 1&2) ont maîtrisé avec talent. « Plutôt que de créer un bâtiment qui serait venu couvrir la structure existante des halles, nous avons pris le parti de glisser la peau de notre bâtiment à l’intérieur de cette structure. Comme un exosquelette, la charpente métallique historique conservée des halles est mise en exergue sous le regard des passants », explique Patrice Gardera. Le rez-de-chaussée des halles 1&2 s’ouvre à la demande par de larges portes sur le parvis commun avec l’école des Beaux-Arts.

La réhabilitation n’est plus un luxe, mais un devoir.
Franklin Azzi, architecte

« Aujourd’hui nous avons besoin de démontrer que l’on sait réhabiliter et que c’est intéressant. Nous l’avons fait sur ces halles parce qu’il y avait toute cette histoire industrielle et patrimoniale de Nantes. C’est une réhabilitation emblématique. C’était une forme de nécessité que de réinventer un usage à ce patrimoine. Au regard des exigences de neutralité carbone, il faut que l’on apprenne à réhabiliter, pour des questions de performances énergétiques et de bilan carbone. Il faut que notre conscience collective de cette nécessité progresse aussi », estime Virginie Vial.

« La réhabilitation n’est aujourd’hui plus un luxe, mais un devoir », confirme l’architecte Franklin Azzi qui regrette que « les lois de la construction françaises sont faites pour faire des bâtiments neufs. Faire une réhabilitation est un parcours semé d’embûches. J’espère que la volonté environnementale de préserver ces bâtiments va permettre de faire avancer les lois et apprendre aux constructeurs à faire des réhabilitations ».

 

Une vingtaine de structures dans « l’hôtel«  des halles 1&2

Pater Noster (mode, travail du cuir et du tissu)

Acte Deco (designer graphique, création de papier peint/film pour vitrage)

Pulse One (accompagnement des organisations à l’innovation)

Studio Jacc (designers d’espaces/designer graphique)

Semillantes (bureau d’accompagnement artistique)

Second sew + Octobre 17 (confection de vêtements pour bébé – mode durable)

Emeric Lemée (réalisateur, cadreur, monteur, droniste)

Espace sauvage (photographe, production)

Black Meal (motion design)

Magnave (marketing d’influence/média)

Kenober (accompagnement à l’innovation)

Grande Ourse (production de film)

Onde porteuse (média/radio/insertion)

Place Publique (média)

Institut Kervegan (site des initiatives citoyennes)

Mémoire et débat (édition)

Nez à l’Ouest (association intervenant dans les hôpitaux et les Ehpad avec des clowns)

 

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Je publie mon annonce légale