Couverture du journal du 15/10/2021 Consulter le journal

Halle 6 Est, nouveau totem de la French Tech Nantes

L’Hôtel d’entreprises installé dans l’ancienne halle 6 d’Alstom réhabilitée joue déjà à guichet fermé. Tous les espaces sont occupés par des acteurs de la filière numérique. La Cantine numérique occupera en septembre les deux plateaux en open space de 500 m2 déjà réservés à 40%.

Halle 6

Les quatre étages desservent 45 bureaux privatifs allant de 15 à 300 m2 © I. J.

La Halle 6 Est, en vis-à-vis de la Halle 6 Ouest, pôle interdisciplinaire des cultures numériques de l’Université de Nantes, vient d’ouvrir ses portes au cœur du quartier de la création, le long de l’École supérieure des beaux-arts. Ce bâtiment totem de la French Tech Nantes est entièrement dédié aux entreprises et activités des filières numériques et créatives. La réhabilitation de cette ancienne halle Alstom réalisée par Avignon-Clouet architectes, mène habilement ce bâtiment de l’ère industrielle à l’ère numérique en associant les volumes et structures bétons d’origine à un aménagement de verre et d’acier résolument en phase avec le propos.

Les espaces intermédiaires et partagés représentent 1 200 m2 sur les 6 000 de l’ensemble. « Ils occupent une place primordiale au sein du projet. Le bâtiment est en effet constitué d’une rue intérieure qui traverse et distribue en ligne droite les 80 mètres de l’édifice, desservant deux grands atriums sur chaque côté et un hall d’entrée au centre », précise l’architecte Benjamin Avignon.

640 emplois à terme

Les bureaux ont été pensés afin de favoriser le croisement entre des acteurs de typologie différentes. « J’ai voulu investir le vide comme une expérience de l’espace et renouer avec l’histoire industrielle de ce bâtiment édifié en 1847. C’est un quartier dans le quartier de la création », explique l’architecte. Si la Cantine numérique s’installera sur 1 000 m2 au rez-de-chaussée, accueillant à terme quelque 200 personnes, les quatre étages desservent 45 bureaux privatifs allant de 15 à 300 m2. Des lieux partagés sont mis à disposition à chaque niveau. Les premiers occupants se sont installés en avril et l’hôtel d’entreprises affiche désormais complet avec un total de 31 structures. À terme, la Halle 6 Est accueillera 640 emplois.

Le lieu des croisements

Porté par le groupe Quartus, promoteur immobilier, et la Banque des Territoires, cette opération de 11 M€ se veut « un lieu d’innovation numérique et créative, où se croisent pépites digitales et acteurs clés des industries culturelles et créatives ». « Nous avons besoin de lieux propices au décloisonnement, au partage, à ces frictions, en renouant avec la figure de l’Université au cœur de la cité et du quartier de la création », souligne Johanna Rolland, présidente de Nantes métropole. « C’est une offre qui permet aux entrepreneurs de start-up de se développer à leur rythme. Le loyer est attractif avec 160€ du m2 contre un marché actuel qui tourne autour de 190€ », souligne Yann Pigeard, directeur de territoire grand Ouest de Quartus.

Accompagner la mutation du numérique

La Cantine numérique est chargée de faire vivre ce bâtiment en proposant une programmation adaptée à l’écosystème. « Notre enjeu est de faire rayonner le lieu et notre communauté, de faire venir des ETI, des PME, des gens du secteur de la santé. Que toutes ces rencontres créent des avantages pour tous », commente Yann Person, président de l’association qui organise 120 événements par an. « Il y a une diversité d’acteurs, ce lieu a été pensé pour accompagner la mutation du numérique en tant que tel, qui irrigue tous les secteurs sur lesquels Nantes se diversifie. Il est fait pour favoriser les rencontres entre les grands groupes et
les start-up et surtout les jeunes », indique Francky Trichet, vice-président de Nantes métropole délégué à l’innovation et au numérique.

 

Les premières entreprises hébergées

Parmi les entreprises déjà installées, on trouve Agorapulse (outil de gestion de réseaux sociaux – 120 personnes), Anytime (Compte bancaire pro pour entreprises, professionnels, associations et indépendants – 65 personnes), Abi Bettana (personal shopper en ligne – 4 personnes), Blackmeal (studio de motion design – 15 personnes), Dentsu (filiale de Dentsu Inc., un réseau de communication numérique – 16 personnes dans la Halle 6 Est), Freelance.com (communauté de consultants indépendants et PME – 300 personnes), Drakkr (développement web – 3 personnes), Dixit.Net (agence de conseil et recherche urbaine – 2 personnes), Lonestone (développement web – 27 personnes), Paar (atelier d’ingénierie pour l’art et l’architecture – 4 personnes), Sfeir (solutions numériques – 700 personnes dans le monde – 16 dans la halle 6 Est), Sensipode (agence d’innovation par le design – 10 personnes), Lonestone (développement web – 27 personnes), Pando Studio (studio de création digitale – 4 personnes)…