Couverture du journal du 30/09/2022 Consulter le journal

Maison Hormé : une nouvelle offre pour les végétariens

Végétarienne depuis sept ans, Yanna Hery regrette le manque de créativité dans l’offre alimentaire végétale. De ce constat est née l’idée de Maison Hormé : une offre de protéines végétales en sauce sous forme de tapas destinée à l’épicerie fine.

Maison Hormé, Yanna Hery

Yanna Hery, la fondatrice © Maison Hormé

Végétarienne depuis sept ans, Yanna Hery regrette le manque de créativité dans l’offre alimentaire végétale. « Souvent cantonnés aux rayons frais, le tofu ou les plats préparés en barquettes sont loin d’être “sexy“, assène-t-elle. D’ailleurs, si l’on veut offrir un panier garni à une personne végétarienne – hormis pour le sucré – il existe peu d’alternatives gourmandes ». De ce constat est née l’idée de Maison Hormé : une offre de protéines végétales en sauce sous forme de tapas destinée à l’épicerie fine. L’entrepreneuse développe la formulation de ses produits avec un partenaire nantais et espère lancer ses trois premières recettes d’ici la fin de l’année.

Elle a rejoint cet été La Cabine, le programme de pré-accélération de la CCI Vendée afin de structurer son modèle et d’accompagner sa croissance. « À terme, Maison Hormé sera distribuée en ligne et dans un réseau d’enseignes spécialistes de l’alimentation de proximité haut de gamme », explique la créatrice. La jeune pousse prévoit d’appuyer son lancement avec une campagne de financement participatif prévue au 1er trimestre 2023. « 2,2% des Français ont un régime sans viande et 24 % se disent flexitariens (consommation occasionnelle de protéines animales). S’il reste marginal, le végétarisme gagne des adeptes chez les jeunes qui l’envisagent comme un mode d’action pour la défense de l’environnement », résume-t-elle. Une tendance forte dans laquelle Maison Hormé compte s’inscrire durablement.