Couverture du journal du 18/06/2024 Le nouveau magazine

Les prud’hommes de La Roche-sur-Yon anticipent une année dense

Lors de son audience solennelle le 16 janvier, le conseil des prud'hommes de La Roche-sur-Yon a dressé le bilan de son activité en 2023 et présenté les perspectives pour 2024.

Johnny Lenglet et Laurence Terrien Corbineau © Alexandrine Douet - IJ.jpg

Johnny Lenglet, fraîchement élu à la présidence du conseil des prud’hommes de La Roche-sur-Yon et Laurence Terrien-Corbineau, vice-présidente, abordent cette nouvelle année dans un climat relativement serein. Le 16 janvier dernier, le duo a annoncé un conseil quasiment au complet (46 sièges pourvus sur 48) avec l’arrivée récente de cinq nouveaux conseillers. Ce renfort est le bienvenu tandis que le nouveau président dit s’attendre à « une recrudescence des saisines en 2024 ». En cause, une évolution de la loi française, ouvrant le droit aux congés payés pour les salariés malades ou accidentés sur leur période d’absence. Dans le même temps, Laurence Terrien-Corbineau se félicite de la bonne santé générale de la juridiction, en évoquant un délai moyen de traitement des affaires « honorable », soit environ 10 mois, et un taux d’appel « extrêmement faible », 8,8 % contre 60 % au niveau national. Enfin, le CPH se réjouit de la clôture du dossier Michelin, faisant chuter les statistiques. « Le nombre d’affaires en cours est passé de 423 fin 2022 à 206, en fin d’année 2023 », précise la vice-présidente. La quasi-totalité des dossiers déposés en 2021 à la suite de la fermeture du site yonnais un an plus tôt, ont pu être traités à l’amiable.

Le CPH de La Roche-sur-Yon en 2023

• 284 affaires nouvelles. Par section : • Commerce : 79 (+36 %), • Activités diverses : 45 (-21 %), • Industrie : 57 (+12 %), • Encadrement : 58 (+21 %)

• 206 affaires en cours (-51 %)

• 499 affaires terminées (contre 262 en 2022)

• Taux de conciliation : 67 %

• Taux d’appel : 8,8 %