Couverture du journal du 03/02/2023 Le magazine de la semaine

Les Pas d’Chichis, une alternative naturelle à la perruque

Pas d'Chichis est une prothèse capillaire partielle destinée aux femmes atteintes d'un cancer. L'initiative est née en Vendée.

Vendée, Pas d'chichis, perruque, cancer

Les Pas d'Chichois : une prothèse capillaire pour les femmes atteintes d'un cancer. ©À L’orée des fées

Stéphanie Retailleau redonne confiance aux femmes atteintes du cancer avec une prothèse capillaire partielle réalisée à partir de leurs propres cheveux. « On m’a diagnostiqué un cancer du sein en octobre 2020 explique cette diplômée d’un CAP perruquier/posticheur, puis j’ai enchainé avec la chimio en début d’année suivante. Je savais que j’allais perdre mes cheveux alors j’ai anticipé en les coupant dans l’idée d’en faire quelque chose. J’ai réalisé un prototype avec mes cheveux fixés sur un bandeau depuis la table de ma cuisine se souvient-elle. Associé à un turban, on y voyait que du feu ! ». L’envie de rester soi-même s’est transformée en projet d’entreprise. La jeune femme, basée aux Herbiers, s’est associée à son mari et à une amie. « Le 15 juin 2022, nous avons lancé la commercialisation en ligne des Pas d’Chichis. Une semaine après, je livrais mes deux premières commandes passées en amont ».

Le trio suit un plan de développement précis. Objectif numéro un : gagner rapidement en notoriété afin de créer le réflexe avant la perte de cheveux. En parallèle, la jeune pousse entend monter un dossier de remboursement de ses prothèses, vendues 390 €, par la sécurité sociale. « Notre ambition est nationale, conclut Stéphanie Retailleau. Il y a environ 50 000 cancers du sein par an en France. Nous pouvons en adresser 0,1%. À partir de dix commandes par semaine, nous passerons en phase deux et le recrutement sera alors nécessaire. »