Couverture du journal du 18/06/2024 Le nouveau magazine

L’économie ligérienne entre deux eaux

L’Insee a dévoilé début juillet sa note de conjoncture pour le premier trimestre 2023 en Pays de la Loire. Si la hausse de l’emploi et de l’activité se poursuivent, l’institut note des signes de fragilité.

Insee

La contribution à l’activité, par secteur. Note : ensemble des heures rémunérées des salariés y compris les heures supplémentaires ainsi que les absences pour lesquelles le salarié est rémunéré. Source : DSN – traitement provisoire, Insee.

En passant de +0,4 % au quatrième trimestre 2022 à +0,5 % au premier trimestre 2023, l’emploi salarié continue sa progression dans la région. Le nombre d’emplois salariés s’établit à 1,58 million, soit une création nette de 7 250 emplois. Une dynamique portée principalement par les secteurs tertiaire marchand et industriel. En revanche, le nombre d’intérimaires se replie nettement : -1 630 emplois au premier trimestre.

Le taux de chômage dans les Pays de la Loire enregistre lui une légère baisse au premier trimestre : -0,1 point, à 5,6 % de la population active. Il est inférieur de 0,4 point à son niveau d’un an auparavant et atteint son plus bas niveau depuis le premier trimestre 2008, faisant du taux de chômage ligérien le plus bas de France.

Un ralentissement de l’activité en avril

L’activité économique dans la région accélère au premier trimestre (+8 % par rapport à la même période de 2019) après +5 % aux troisième et quatrième trimestres 2022. L’Insee note que l’ensemble du tertiaire marchand ligérien accélère (+11 % au premier trimestre) et reste le principal contributeur à la hausse d’activité. L’hébergement-restauration et la construction progressent nettement au premier trimestre, tandis que le tertiaire non-marchand et l’industrie connaissent une hausse plus modérée. En revanche, en avril, l’activité affiche un ralentissement marqué par rapport au premier trimestre : +5 %. Ce sont particulièrement le secteur marchand et la construction qui sont concernés.

Créations en baisse, défaillances en hausse

Du côté des créations d’entreprises, si, avertit l’Insee, la mise en place du guichet électronique des formalités d’entreprises a pu fragiliser le suivi, qui est donc à prendre avec prudence, le premier trimestre a vu la création de 11 220 entreprises dans les Pays de la Loire. Un nombre en diminution de 5,7 % par rapport au trimestre précédent. Le nombre de défaillances d’entreprises s’élevait, lui, fin mars 2023 à 1 920 sur les 12 derniers mois, après 1 710 défaillances fin décembre 2022. Un nombre de défaillances qui continue de croître : +12,1 % au 1er trimestre, après +8,8 % au trimestre précédent. Sur un an, les défaillances d’entreprises augmentent de 52,0 % dans la région, au même rythme qu’au niveau national (+50,9 %), note l’Insee.

Les permis de construire toujours en recul

En matière de permis de construire et de logements, les Pays de la Loire voient entre avril 2022 et mars 2023 le nombre de logements autorisés à la construction s’élever à 27 400, soit 12,1 % de moins par rapport au cumul annuel enregistré trois mois plus tôt. Le recul est plus marqué qu’au niveau national (-8,7 %). « Depuis septembre 2022, le nombre d’autorisations n’a cessé de refluer, soulignent les auteurs de l’étude. Cette baisse continue s’explique notamment par la hausse des coûts de construction dans le sillage de la guerre en Ukraine et par la hausse des taux d’intérêt, conjuguée à la réglementation financière, qui a rendu plus difficile l’accès au crédit pour les particuliers. »