Couverture du journal du 01/03/2024 Le magazine de la semaine

Le tourisme vendéen à la conquête du marché international

Après une saison 2022 particulièrement satisfaisante, qui a vu le retour des touristes étrangers, la Vendée souhaite aller encore plus loin. Via son agence de développement économique, Vendée Expansion, le Département déploie un dispositif promotionnel sans précédent afin d’accentuer l’attractivité de la destination au-delà de nos frontières.

©A. Lamoureux Vendée Expansion

« Faire venir des touristes étrangers, c’est consolider notre filière touristique. C’est aussi renforcer la notoriété de la destination Vendée », commente Guillaume Jean, vice-président du Département et président de Vendée Expansion. Avec un peu plus de 36 millions de nuitées enregistrées[1] l’an passé (+40 % par rapport à 2021), le tourisme vendéen se porte bien et a retrouvé son niveau d’ avant-crise sanitaire. Cette embellie se vérifie aussi pour la clientèle étrangère, les parts de marché à l’international ayant représenté 17 % des nuitées touristiques globales en 2022, en progression de plus de 40 % par rapport à l’année précédente. Le Royaume-Uni est redevenu la première clientèle touristique étrangère du département, devant les Pays-Bas, l’Allemagne et la Belgique, tandis qu’une poussée de l’Irlande (+514 % par rapport à 2021) a été constatée.

 

Karen Alletru, directrice du pôle Tourisme de Vendée Expansion et Guillaume Jean, président de Vendée Expansion ©IJ

Accélération digitale

Intégré dans le schéma de développement touristique 2022-2028 du Département, le plan de communication tourné vers l’international, chiffré à 250 k€, vise dans un premier temps à conforter la position de la Vendée sur les marchés dits prioritaires. En d’autres termes, la clientèle étrangère qui connaît déjà la destination. « Il s’agit notamment de gagner des parts de marchés sur les ailes de saison. Avec la clientèle néerlandaise, nous avons des opportunités sur le mois de mai. Nous avons aussi des marges de progression en juin avec les clientèles allemandes et irlandaises, et même sur le début du mois du mois de juillet qui met généralement du temps à démarrer », analyse Karen Alletru. La directrice du pôle Tourisme de Vendée Expansion peaufine pour ce faire sa stratégie digitale. Un site internet en néerlandais, In-de-vendee.com incluant des contenus spécifiques est ainsi en préparation. Il doit voir le jour avant l’été. Quant à la version anglaise, elle évolue, avec un changement d’URL, pour une meilleure visibilité (Vendee-tourisme.co.uk devient In-vendee.com). Vendée Expansion se félicite par ailleurs du succès de la campagne « early booking »[2] à destination du public irlandais organisée fin janvier : près de 250 000 personnes atteintes, et 5 500 clics, alors que la prévision maximale était de 4 000 clics. Parallèlement, la destination Vendée doit faire l’objet d’une série d’articles sur plusieurs sites anglophones, France Today.com, Taste of France, et French Entree.

Partenariats et campagnes sur le terrain

Dans le même temps, les efforts sur le terrain sont maintenus. Les 21 et 22 mars, Vendée Expansion a ainsi répondu à l’invitation d’Atout France, l’agence de développement touristique à l’échelle nationale, en participant à l’événement « Rendez-vous en France » à Paris, qui a réuni une cinquantaine de tour-opérateurs et voyagistes du monde entier, y compris des pays européens limitrophes. Par ailleurs, afin de continuer à promouvoir la destination Vendée sur le marché belge, le partenariat avec l’agence de presse Glenaki a été renouvelé pour une durée de trois ans. Incluant quatre nouveaux partenaires cette année (le Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, La Tranche-sur-Mer, Les Sables d’Olonne et l’île de Noirmoutier), il prévoit l’organisation de rencontres avec la presse locale et la diffusion de communiqués en français et néerlandais. De la même façon, le Département se mobilise pour fidéliser les touristes allemands et aller chercher de nouveaux clients, en s’inscrivant notamment au cœur de la démarche du collectif Destination Atlantique. S’appuyant sur la notoriété du Vendée Globe, Vendée Expansion sera présent à Cologne début novembre avec l’équipe organisatrice de la course en solitaire lors du workshop presse « La France se bouge ».

Les marchés secondaires en ligne de mire

« Au-delà de la clientèle étrangère traditionnelle, nous souhaitons aller chercher d’autres pays qui n’ont pas l’habitude de venir en Vendée ou qui ne nous connaissent pas, poursuit Guillaume Jean. La clientèle espagnole, qui commence à venir notamment pour découvrir le Puy du Fou « original » après l’ouverture du parc à Tolède[3], est particulièrement ciblée. » À l’invitation de l’agence régionale Solutions&Co, le Département va ainsi participer à une conférence de presse à Madrid et Barcelone les 26 et 27 avril.

Parmi les autres marchés jusqu’à présent quasi inexplorés par la destination Vendée, figurent la Suisse et les pays scandinaves. Friandes par nature de « slow tourisme » et à la recherche d’un climat doux, ces clientèles au pouvoir d’achat élevé représentent « des parts de marché potentielles conséquentes » selon Vendée Expansion. « Parler d’une clientèle CSP+, c’est un peu nouveau pour nous », souligne Guillaume Jean. « Nous partons d’une feuille blanche, nous sommes en mode découverte » ajoute Karen Alletru, qui prévoit un voyage de presse avec des journalistes des pays nordiques.

Grands événements et « ambassadeurs » 

Avec le Vendée Globe, ou encore les Floralies internationales organisées pour la première fois au Logis de La Chabotterie[4] l’an prochain, la Vendée espère d’importantes retombées médiatiques et économiques. Le Département voit les choses en grand et vise aujourd’hui les publics américains et japonais, des marchés dits d’opportunité. Vendée Expansion et le Vendée Globe seront par exemple présents à New York le 19 octobre prochain pour le « Show Case France 360 », un événement réunissant entre 60 et 80 médias. Le Département compte aussi développer sa notoriété au Japon en s’appuyant sur la présence d’ambassadeurs, à commencer par le skipper Kojiro Shiraishi, ou encore en suivant, avant et pendant les Floralies, un maître d’art floral nippon. Une campagne social-media est ainsi annoncée sur les réseaux sociaux d’Atout France Japon.

Prestations sur-mesure en bord de mer ou dans le bocage

Dans le paysage touristique vendéen, les professionnels du secteur s’efforcent de proposer des prestations et services différenciants, répondant aux attentes de la clientèle étrangère, aussi bien sur le littoral qu’à l’intérieur des terres. Premier exemple à Saint-Jean-de-Monts où Grégory Jolivet propriétaire du Camping La Forêt depuis 1999, compte parmi ses clients de nombreux touristes allemands. Il faut dire que son épouse Wiebke est elle-même originaire d’Allemagne. « C’est un vrai plus de pouvoir parler avec nos clients dans leur langue natale. » Situé entre océan et nature, l’établissement privé et indépendant, ouvert d’avril à septembre, emploie du personnel germanophone. « On en a fait une force. Toutefois ce n’est pas suffisant, ajoute le dirigeant. Pour être visible dans un paysage concurrentiel, on a misé sur le rapport à la clientèle en développant nos services à la personne. La clientèle allemande étant très à cheval sur la propreté, bien avant le Covid, nous avions déjà mis en place un protocole d’hygiène très strict. » Cette année, Grégory et Wiebke Jolivet lancent une nouveauté, les Villas du Bois Marin, un quartier premium comprenant 14 logements de 55 m² tout confort, s’inscrivant dans une démarche de tourisme durable. Les réservations peuvent se faire directement sur un site créé spécialement pour cette offre, Villasduboismarin.com disponible en trois langues : français, anglais et allemand.

Les Villas du Bois Marin, nouveauté 2023 du Camping La Forêt à Saint-Jean-de-Monts ©Camping La Forêt

Offrir la vie de château

Loin des plages, dans le bocage, à une dizaine de kilomètres du Puy du Fou, Sandrine Vignial, propriétaire du Château de la Flocellière, s’apprête de son côté à lancer une prestation haut de gamme destinée tout particulièrement à une clientèle américaine ou asiatique, attirée par le patrimoine français. Cette diplômée en histoire de l’art est revenue en Vendée l’an dernier, suite au décès de ses parents qui avaient acheté la bâtisse datant du Moyen-Âge en 1978. Pendant près de 30 ans, Patrice et Érika Vignial ont proposé la location de gîtes ou encore de chambres d’hôtes. Aujourd’hui, leur fille souhaiter inviter « tous ceux qui n’ont pas de château dans leur pays » à vivre une expérience hors du temps entre belles pierres et chandeliers, en privatisant pour un groupe de six à quatorze personnes, une partie du château et ses jardins. Sandrine Vignial propose des séjours de courte durée, de deux à trois jours (à partir de 600 € la journée) comprenant les repas, la mise à disposition de personnel ou encore des animations en tout petit comité. Pour promouvoir son offre, elle travaille actuellement sa communication avec l’équipe de Vendée Expansion, tout en comptant sur son réseau personnel, après avoir reçu par le passé des clients américains, et ayant de la famille à New York.

Sandrine Vignial, propriétaire du Château de la Flocellière ©IJ

[1]. Bilan touristique 2022 – Vendée Expansion.

[2]. Réservation anticipée.

[3]. Le Puy du Fou España a ouvert ses portes en 2019.

[4]. La 13e édition des Floralies internationales aura lieu du 17 au 26 mai 2024 à Montréverd. Depuis 1971, l’événement qui se tient tous les cinq ans, était organisé au Parc des expositions de La Beaujoire à Nantes.