Couverture du journal du 16/04/2021 Consulter le journal

La gare de Nantes prend de la hauteur

Les Nantais vont enfin bénéficier d’une gare moderne. Puits de lumière, béton dernier cri, nouveaux commerces, assises design, prises électriques… la mezzanine, ouverte le 20 novembre 2020, devrait séduire les voyageurs.

Gare de Nantes © Willy.Berre

Gare de Nantes © Willy.Berre

Il aura fallu trois ans de travaux, perturbés par la crise du Covid, pour terminer cette nouvelle mezzanine de la gare de Nantes, qui aurait dû être inaugurée en juin 2020. « 500 nuits de travaux », selon Franck Becherel, directeur général de l’entreprise chargée de la construction Demathieu Bard, pour réduire l’impact sur la circulation des trains. Des défis techniques liés à une construction sur l’existant, à concilier avec le respect du projet de l’architecte international Rudy Ricciotti, à qui l’on doit, notamment, le Mucem de Marseille.

Résultat : la création d’une « rue », trait d’union entre l’entrée sud et l’entrée nord, soit entre le nouveau quartier Euronantes et le centre-ville historique. Perchée à 18 m de hauteur, avec 4 000 m2 de surface, 160 m de long, 55 poutres pour soutenir la dalle, 18 « arbres » en béton, 220 places assises. Le voyageur y trouvera 16 commerces1, des ascenseurs, des écrans signalétiques « dernier cri », des fauteuils confortables, de grandes tables pour travailler ou se restaurer, des prises électriques et une connexion WiFi.

Si l’on pourrait reprocher à cette nouvelle gare de Nantes de ne pas être aussi époustouflante, vue d’en bas, que sa futuriste voisine de Rennes, ouverte en 2019, les voyageurs apprécieront sans nul doute les perspectives que la mezzanine offre sur Nantes : la tour LU, l’aile sud de la cathédrale, le Château des Ducs de Bretagne, la tour Bretagne ou encore le jardin des Plantes depuis la future brasserie….

25 MILLIONS DE VOYAGEURS EN VUE

Gare de Nantes

Gare de Nantes © Willy.Berre

La mezzanine a coûté à elle seule 58 M€2. Un projet d’ampleur rendu nécessaire pour accueillir des voyageurs de plus en plus nombreux. Nantes accueille aujourd’hui 12 millions de voyageurs par an. 25 millions sont prévus d’ici à 2030 du fait de sa croissance démographique et d’un attrait de plus en plus grand. « La ville est souvent félicitée pour sa qualité de vie. C’est l’une des gares préférées des Parisiens », estime Marlène Dolveck, directrice générale de SNCF Gares et Connexions.

Le ruban a été symboliquement coupé lors d’une conférence de presse en ligne le 19 novembre, avant l’ouverture au public le lendemain. Loin de « la fête populaire » espérée par la maire Johanna Rolland. « Mais c’est d’abord un signe très positif dans ce contexte morose. Nous avons besoin de jours meilleurs et ce projet en est un », a souligné l’édile. Précisant : « Je me souviens du jury de l’appel d’offre. Il n’y a pas de décalage entre ce qui avait été alors présenté et le résultat livré. C’est bien la gare que nous souhaitions. »

UN PÔLE MULTIMODAL

Les travaux de la nouvelle gare ne sont toutefois pas terminés. Reste à finaliser l’aménagement du pôle d’échanges multimodal, aux deux entrées nord et sud, dont la livraison est prévue pour 2025. C’est une autre priorité des collectivités territoriales afin d’améliorer les liaisons au sein de la région Pays de la Loire et faciliter l’accès à la ville. Au programme : augmentation du nombre de places de parking pour un total de 2 639, des stations de taxi (60), des parkings pour les loueurs (200)… Également, 3 578 emplacements pour garer son vélo (soit 660 de plus) sont prévus ainsi qu’une station pour gonfler ses pneus ou les réparer. Des travaux vont ainsi démarrer au printemps 2021 avec la démolition des bâtiments des loueurs de voiture et de l’ancien centre des télécoms côté sud. La Cyclo station, avec toit végétalisé, côté nord, est prévue pour septembre 2021.

 

  1. Notamment Brison Traiteur, Vincent Guerlais, un lieu de restauration La Canopée des voyageurs (courant 2021), Starbucks et parfois.
  2. Le financement a été ainsi réparti : 28,5 M€ de la Région, 14,10 M€ de SNCF Gare et Connexion, 7,4 M€ de Nantes Métropole, 3,8 M€ de l’État, 2,1 M€ du Départe- ment et 2,1 M€ du La réhabilitation de la gare dans son ensemble, elle, est budgétée à 132,5 M€.