Couverture du journal du 19/04/2024 Le nouveau magazine

Île de Nantes – « Démarche engagée » pour l’îlot Bergeron

Urbanisme - Sur l’île de Nantes, l’îlot Bergeron, constitué de quatre immeubles séparés par un mail central, accueillera en 2025, sur 12 000 m2, bureaux, logements, commerces et locaux culturels.

Île de Nantes, îlot Bergeron

Les bâtiments à structure béton habillée de bois s’inspirent de l’architecture industrielle des anciennes halles Alstom. © Studio Persevoir-Alexandre Chemetoff & associés

 « Cette opération se veut à la pointe des dernières normes environnementales et de la sobriété bas carbone », explique Emmanuel Launiau, président de Quartus, promoteur de cette opération immobilière, la dernière sur les vestiges des anciennes halles Alstom de l’île de Nantes. Si Doctolib  louera la totalité des 7 800 m2 réservés aux bureaux dans deux bâtiments (lire ci-contre), l’ensemble proposera également 39 logements (dont 14 sociaux et abordables), trois commerces en rez-de-chaussée et 700 m2 dédiés aux industries culturelles et créatives.  

Un projet « généreux » 

« Ce projet est généreux avec les espaces extérieurs. Cela a été un travail sensible », poursuit Emmanuel Launiau. Quartus a mis en œuvre des matériaux biosourcés, géosourcés ou issus du réemploi. L’ancienne cale sèche de la halle a été déconstruite. Cet ouvrage de 25 mètres de long et 7 mètres de profondeur qui servait à l’entretien des bateaux et des essais des pompes hydrauliques fabriquées par Alstom, est désormais converti en citerne de stockage des eaux pluviales et servira à alimenter les eaux grises des immeubles de bureaux et à l’arrosage des espaces végétalisés. Les deux bâtiments de bureaux seront équipés de dalles béton actives pour le chauffage et le refroidissement des locaux selon les saisons. Des panneaux photovoltaïques produiront 7,5 % des besoins des deux immeubles de bureaux. 

« L’îlot Bergeron est un îlot dans l’île de Nantes. Ce projet est situé à la fois historiquement, géographiquement et par rapport au contexte climatique. Nous sommes dans une démarche engagée », souligne Alexandre Chemetoff, l’architecte de l’opération (avec Christophe Theilmann, architecte scénographe), mais aussi auteur du premier plan guide de l’aménagement de l’île de Nantes de 2000 à 2012. Pour l’instant, les structures béton des quatre bâtiments sont en cours d’achèvement, l’ensemble sera habillé de bois et les balcons seront végétalisés, donnant sur des “cours-jardins“. Livraison prévue au premier trimestre 2025. 

 A lire également: Immobilier. Le deuxième siège de Doctolib sur l’île de Nantes – Informateur Judiciaire