Couverture du journal du 19/04/2024 Le nouveau magazine

“Fabuleuses après 50 ans” brise le tabou de la ménopause

Inventée par Sophie Blatteau il y a deux ans, la méthode “Fabuleuses après 50 ans” associe groupe de parole et ateliers basés sur les pratiques du yoga, du chant et de la PNL. L’objectif ?  Aider les femmes ménopausées à libérer leur pouvoir d’agir face à l’épreuve du vieillissement.

Sophie Blatteau la création du concept Fabuleuse après 50 ans

Sophie Blatteau la créatrice du concept Fabuleuse après 50 ans ©DR

Testé par sa créatrice sur elle-même, le concept des « Fabuleuses après 50 ans » s’est popularisé sur les réseaux sociaux avant d’être commercialisé en 2019. Il y a un mois, c’est devenu une marque qui se développe auprès des particuliers et bientôt des entreprises. « J’ai coutume de dire qu’il y a plusieurs vies dans une vie, raconte Sophie Blatteau. Pour ma part, j’ai enseigné la musique pendant 30 ans, tout en menant une carrière de chanteuse. Il y a quatre ans, j’ai démissionné de l’Éducation nationale pour accompagner les femmes dans la perte de poids sans régime. Je me suis formée à la programmation neuro-linguistique (PNL) et au yoga kundalini que je pratiquais et dont j’avais pu observer les bienfaits sur moi. Non seulement j’avais perdu du poids, mais aussi je retrouvais l’énergie de mes 20 ans. Une révélation que j’ai voulu partager. » Rapidement, sa clientèle s’est constituée autour d’un profil type : des femmes cinquantenaires ménopausées, subissant une image véhiculée par la société dans laquelle elles ne se reconnaissent pas. « Grâce à ma méthode, ces femmes ont pu améliorer leur qualité de sommeil, diminuer les bouffées de chaleur, voire retrouver une libido pour certaines. En 2021, j’ai voulu aller plus loin en lançant le concept puis la marque les “Fabuleuses“ qui associe un groupe de parole aux outils déjà en place. »

Pleine d’idées, l’entrepreneure basée aux Sables d’Olonne lancera en septembre le Club des Fabuleuses. « Une plateforme web sur laquelle on trouvera des articles thématiques, des vidéos pratiques et des rencontres en ligne et en présentiel sur les Sables et les environs. Dans le monde de l’entreprise aussi, les femmes de 50 ans et plus subissent un effet couperet important. C’est pourquoi j’aimerais développer d’ici la fin de l’année une offre pro à destination des comités d’entreprises, afin d’accompagner les femmes actives sur la reprise en main de leur leadership et de leur posture en général. »