Couverture du journal du 03/02/2023 Le magazine de la semaine

En deux ans, la croissance de MyLittleTrip bondit de 600%

Globe-trotteuse dans l’âme, Mikki Glancy a imaginé en 2020 le premier service d’abonnements de voyages en Europe. Un pari osé en pleine crise sanitaire. Deux ans plus tard, sa start-up MyLittleTrip a pris son envol.

MyLittleTrip, Nantes, voyages

Fondée en 2020, la start-up nantaise MyLittleTrip regroupe 10 collaborateurs et va prochainement accueillir une personne au service clients et une autre pour la conception de voyages. ©MyLittleTrip

Le Covid a laissé son empreinte sur le secteur du tourisme. Dans ce contexte, les acteurs du voyage doivent se réinventer et innover. C’est sur ce constat que Mikki Glancy, d’origine australienne et nantaise d’adoption depuis une quinzaine d’années, a fondé MyLittleTrip en 2020, le premier service d’abonnements de voyages en Europe. 60 secondes suffisent pour créer son voyage sur-mesure à partir d’un profilage. « Le client choisit le type d’hébergement recherché (hôtel, van…), son style de voyage (culturel, gastronomique, aventure…), peut exclure 25 destinations sur les 70 proposées (Stockholm, Santorin, Amsterdam…), choisir son transport, ses dates de voyage et la ville de départ. Des options sont également proposées (transfert depuis l’aéroport, visites…). » Ensuite, les algorithmes font le reste. « Ils vont matcher le voyage parfait avec le profil du voyageur. La destination est, elle, dévoilée un mois avant le départ par une carte postale. » De quoi faire, tous les quatre mois, un city break de trois jours et deux nuits minimum, dans une destination surprise en France ou en Europe, avec un prix fixe mensuel. MyLittleTrip propose deux types de formules : les abonnements (59€/mois en solo et 99€ en duo) et la formule One shot, sans abonnement, pour partir à la fréquence que l’on souhaite, avec un départ dans les deux mois après commande (350€ par voyage en solo et 550€ en duo). D’après sa fondatrice, MyLittleTrip répond à « une réelle demande ». En deux ans, la start-up a d’ailleurs programmé plus de 2 000 voyages (soit 220 par mois), revendique 900 abonnés et 1 500 clients et fait état d’une croissance de 600 % ! « Nous allons clôturer l’exercice 2002 à quasi 1 M€. Cela dépasse nos objectifs. »

La start-up, qui compte désormais dix collaborateurs et va prochainement en accueillir deux autres, travaille également sur une nouvelle offre pour mi-2023 : un abonnement modulable pour des séjours encore plus personnalisés (choix du nombre de nuits, de personnes par voyage,…). MyLittleTrip souhaite également se déployer en Europe, tout d’abord en Espagne avant de dupliquer le concept en Allemagne et Angleterre, et ouvrir davantage ses destinations vers l’international (Amérique du Nord et Australie). Hébergée chez l’accélérateur Novapuls dans le centre-ville de Nantes jusqu’en mai 2023, l’entreprise va également se mettre en quête de nouveaux locaux.