Couverture du journal du 12/04/2024 Le nouveau magazine

Emyn, partenaire du tourisme vendéen

Le parc éolien en mer des îles d’Yeu et de Noirmoutier, qui entrera en fonctionnement en 2025, vient de signer une convention avec la société d’économie mixte (SEM) Vendée Expansion. Objectif : faire émerger et favoriser le développement d’activités touristiques, culturelles et patrimoniales, en lien avec la mer, le vent ou l’énergie, dans le nord-ouest du département. Une façon pour Emyn de renforcer son ancrage territorial.

éolien, Emyn, Vendée, Vendée expansion

Le parc éolien Emyn, dont le chantier a démarré l'été dernier, entrera en fonction en 2025. Ici, le navire auto-élévateur "L'Innovation". En décembre dernier, un navire similaire "Le Scylla" était venu positionner les quatre pieds de la sous-station électrique en mer. ©Deme

Emyn, deuxième parc éolien en mer de la côte Atlantique, entrera en fonctionnement à l’horizon 2025. Depuis l’attribution de l’appel d’offres il y a dix ans, la société Éoliennes en mer des îles d’Yeu et de Noirmoutier (Emyn) s’est engagée auprès du territoire dans l’accompagnement des initiatives touristiques, culturelles et patrimoniales. Chaque année, elle soutient une dizaine de festivals locaux et départementaux pour un total de 150 000 € en moyenne. Parmi eux : le festival Réveillons-nous dans le Pays de Saint-Jean-de-Monts, la course croisière des Ports vendéens ou encore, depuis 2016, le Vendée Globe.

Avec la mise en exploitation progressive en 2025 des 62 éoliennes, le parc devient une réalité, un objet industriel qui sera partie intégrante du territoire vendéen. Emyn a donc souhaité renforcer et formaliser son engagement sur le territoire en signant, le 21 février dernier, une convention d’appui à des initiatives touristiques avec Vendée Expansion.

Un atout industriel et touristique

« Cette signature est l’aboutissement d’une réflexion initiée de longue date avec la SEM, réagit Christelle Céleste, directrice des relations extérieures d’Emyn. Cette démarche collaborative vise à lancer une dynamique avec les professionnels du tourisme pour faire émerger des projets et favoriser le développement d’activités touristiques en lien avec le parc, c’est-à-dire autour de la mer, du vent, de l’énergie ou du développement, mais aussi dans un secteur géographique proche, dans le nord-ouest du département. » Christelle Céleste précise : « Au-delà d’être un atout industriel, les éoliennes doivent être un atout touristique pour la destination Vendée. L’une des premières choses que l’on pourrait imaginer, et qui paraît assez évident, c’est d’organiser des visites en mer pour voir les éoliennes de plus près. »

éolien, Emyn, Vendée, Vendée Expansion

Guillaume Jean, PDG de Vendée Expansion, et Christelle Céleste, directrice des relations extérieures d’Emyn. Le parc éolien des îles d’Yeu et de Noirmoutier vient de signer une convention pour favoriser le développement d’activités touristiques, culturelles et patrimoniales sur le territoire. ©Marie Laudouar-IJ

« C’est la première fois que nous accompagnons un acteur industriel dans une telle démarche, complète Guillaume Jean, PDG de Vendée Expansion. Nous sommes persuadés que le tourisme vendéen peut tirer parti de ce projet pendant les 25 années de la durée d’exploitation du parc (2025-2050, NDLR). Et à court terme, la phase de construction va générer des besoins en nuitées et en restauration pour de nombreux intervenants sur le chantier. Nous devons encore les évaluer, notamment en ce qui concerne la basse saison. »

Informer les acteurs touristiques

Dans un premier temps, ce partenariat vise à apporter des informations sur les étapes majeures de construction du parc aux entreprises et collectivités du territoire, tout en leur présentant les retours d’expérience et résultats d’études et d’échanges réalisés sur des parcs éoliens en mer déjà en exploitation. Six réunions sont prévues, tout au long du mois de mars et d’avril, sur cinq territoires clés : l’île d’Yeu, l’île de Noirmoutier, Challans-Gois Communauté, Océan Marais de Monts et le Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Elles permettront aux professionnels du tourisme local d’échanger sur le déploiement du parc éolien, ses retombées économiques possibles et les opportunités touristiques pouvant voir le jour.

À l’issue de ces réunions, Emyn et Vendée Expansion présenteront les premiers éléments concrets sur un dispositif de soutien envisagé pour les projets touristiques locaux.

Zoom sur Emyn et l’éolien en mer

Situé au large des îles d’Yeu et de Noirmoutier, le parc éolien en mer Emyn alimentera, à partir de 2025, près de 800 000 personnes en électricité, soit l’équivalent de la population vendéenne. La construction des 62 éoliennes a démarré l’été dernier. Sur ce sujet de l’éolien, la préfecture maritime de l’Atlantique organisait mercredi 6 mars une réunion pour présenter aux élus les zones propices au développement de l’éolien à horizon 10 ans et 2050, de la Bretagne à la Vendée. La carte devait être publiquement dévoilée  ce jeudi 7 mars.