Couverture du journal du 30/09/2022 Consulter le journal

[ Dossier : Économie du sport ] Collectif Nantais : « un début de campagne très prometteur »

En vue de la participation au rachat du FC Nantes, Philippe Plantive, à la tête de l’entreprise Proginov, a donné naissance, en partenariat avec Mickaël Landreau, au Collectif Nantais en juillet 2021. Alors que 7,5 M€ ont déjà été levés auprès de grandes entreprises du territoire, le collectif a lancé, le 7 mars dernier, un financement participatif pour permettre à tous, dès 100 €, d’investir dans le club. Plus de 1 000 souscripteurs ont déjà passé le pas.

Philippe Plantive, est président de Proginov, une entreprise d’édition de logiciels de gestion basée à La Chevrolière, et cofondateur du Collectif Nantais

Philippe Plantive, est président de Proginov, une entreprise d’édition de logiciels de gestion basée à La Chevrolière, et cofondateur du Collectif Nantais. © I.J

Quels sont les liens entre Proginov et le FC Nantes ?

Philippe Plantive : L’entreprise a commencé à soutenir le FC Nantes il y a une vingtaine d’années. Deux raisons à cela : d’abord, l’attachement au club puisque c’est l’initiative sportive à laquelle le plus de citoyens adhèrent localement. Ensuite, pour faire rayonner Proginov, une entreprise d’édition de logiciels de gestion qui a vu le jour sur le territoire. Étant uniquement présente sur le marché B to B, la marque était peu connue du grand public. Nous avons estimé que le meilleur accélérateur de reconnaissance de notre marque était le football et le FC Nantes. Depuis 20 ans, nous avons donc développé une stratégie de tutorat de marque. À savoir qu’en associant Proginov au FC Nantes, nous bénéficions de l’exposition du club pour notre propre marque.

Comment êtes-vous passé de simple sponsor à l’idée de créer un collectif d’entrepreneurs en vue du rachat du club ?

Le point de départ, c’est le constat du désamour naissant entre les supporters et la direction du club. Avec un point de non-retour lié à l’embauche de Raymond Domenech comme entraîneur en décembre 2020. Nous sponsors, nous nous sommes retrouvés pris à partie par les supporters qui nous reprochaient de cautionner une supposée évasion fiscale de Waldemar Kita. Pour sauvegarder l’image de marque de nos entreprises, il était urgent d’agir. Sans réaction de la direction générale et commerciale du club, nous nous sommes retrouvés autour d’une table avec d’autres sponsors qui menaçaient de rendre le maillot. Nous avons ainsi entamé une réflexion, y compris avec Synergie (NDLR : autre sponsor maillot du FC Nantes), en se demandant si nous devions laisser l’image du club péricliter, ou s’il était préférable d’agir, fidèles à l’esprit entrepreneurial de notre territoire, tout en restant solidaire de l’institution.

« CE QU’ON SOUHAITE, C’EST ÊTRE PRÊT LE MOMENT VENU »

Concrètement, nous avons donc décidé de venir en aide à l’institution du FC Nantes en développant un projet qui ait du sens et qui soit en mesure de fédérer les énergies, aussi bien des entreprises que celles du grand public, à travers la création du Collectif Nantais. Notre ambition est très claire : faire en sorte que notre territoire, quelle que soit la gouvernance future du club, puisse en être partie prenante. Et cela passe forcément par une entrée au capital du FC Nantes. Ce que nous souhaitons, c’est être prêts le moment venu à participer à la dynamique de succession de la gouvernance en place.

D’un point de vue financier, où en sont les actions du collectif ?

La levée de fonds, débutée à l’automne 2021 et qui se poursuit actuellement auprès des entreprises du territoire, a permis de constituer une souscription de 7,5 M€, placée sur un compte épargne au Crédit Mutuel Loire-Atlantique Centre Ouest, banque sponsor du FC Nantes. Le ticket d’entrée est de 100 000 €. De nombreux dirigeants de TPE/PME, d’associations mais aussi de professions libérales, ont été frustrés car ce montant minimum imposé par l’Autorité des marchés financiers était trop important. Ils attendaient avec une certaine impatience le financement participatif en prise de capital social, qui leur permet aujourd’hui, dès 100 €, d’investir dans l’aventure, au même titre que le grand public. Au 28 mars, le crowdfunding avoisine les 150 000 € grâce à 1 000 souscripteurs, ce qui représente un lancement exceptionnel. Et ça n’est pas fini car la campagne dure jusqu’au 24 mai. Nous comptons plusieurs centaines d’investisseurs en cours de validation. Cette démarche peut prendre un peu de temps car elle est relative, non pas à un don, mais bien à l’achat d’action. Le sérieux de la démarche impose quelques vérifications sur la constitution administrative du dossier. Un accompagnement est proposé à chacune et chacun.

Quelle a été la réaction des supporters ?

Il y a eu immédiatement un enthousiasme du premier cercle des amoureux du FC Nantes, mais aussi beaucoup de questions auxquelles nous nous sommes attachés à répondre. Dans un deuxième temps, cela a généré beaucoup d’encouragements et une impatience puisque le projet n’allait pas assez vite… Il y a aussi eu du scepticisme de la part de certains supporters qui pensaient que nous voulions faire un putsch, alors que depuis nos premières prises de paroles nous avons rendu hommage à l’équipe de direction en place. Le crowdfunding est d’ailleurs là pour démontrer aux sceptiques qu’il y a un véritable élan populaire autour du projet. L’impact vibratoire pour le territoire est en train de se concrétiser pour que Le Collectif Nantais soit un acteur crédible et légitime dans le cadre de la succession qui sera décidée par la gouvernance actuelle du club.

Quelles sont les répercussions de ce projet en interne chez Proginov ?

Je ne me serais jamais investi dans cette aventure sans “l’autorisation” de mes collaborateurs et du conseil d’administration car je savais que ça me prendrait du temps. Globalement, nos collaborateurs, qu’ils soient amateurs de football ou non, ont été vraiment enthousiastes à l’idée de participer à la création de quelque chose d’inédit. Et je suis convaincu que partager un projet aussi fédérateur avec nos équipes est un super moyen de se réunir autour d’une initiative hors norme porteuse de sens pour notre territoire.

 QUELQUE CHOSE DE FORMIDABLE À RÉÉCRIRE AUTOUR DU FC NANTES

Aujourd’hui, où en est concrètement le projet ?

Nous recherchons actuellement un investisseur susceptible de se joindre au collectif pour faire une offre de rachat sérieuse à Waldemar Kita. Les entreprises étendards de notre belle région feraient office de candidat idéal, et nous restons bien sûr sensibles à toute proposition, d’ici ou d’ailleurs, en lien avec les valeurs que nous défendons. Nous restons convaincus qu’une fois le bon partenaire trouvé, il y a aura quelque chose de formidable à réécrire autour du FC Nantes. Nous conseillons aux sceptiques de s’informer sur la structuration des clubs allemands. Adidas, Bayer, Allianz, SAP, Volkswagen, Continental… Tous ces grands noms d’entreprises allemandes ne seraient évidemment pas identifiés comme tels dans le club phare de leur région si ça avait pu leur être nuisible. Il y a donc une véritable opportunité de s’inscrire avec le club durablement et qui plus est, en définissant une gouvernance d’un nouveau genre coconstruite en concertation avec les supporters et toutes les parties prenantes du club pour l’amour du blason et de sa région.

 

Découvrez le Dossier : [ [ Dossier ] Économie du sport ]