Couverture du journal du 12/04/2024 Le nouveau magazine

Crédit agricole Atlantique Vendée : un attachement toujours marqué au territoire

Avec 47 000 projets accompagnés, le Crédit agricole Atlantique Vendée a accordé 4,2 Mds€ de crédits l'an passé, soit -15 % par rapport à 2022 (mais +0,57 % en parts de marché).

Crédit agricole Atlantique Vendée

Luc Jeanneau, président du Crédit agricole Atlantique Vendée, et Nicole Gourmelon, directrice générale. © Crédit agricole Atlantique Vendée

Un chiffre tiré à la baisse principalement par les crédits habitat (-28 %). Et en ce début 2024, la prudence est de mise. Inflation toujours élevée, niveau des taux d’intérêt, baisse des transactions immobilières, décélération de l’investissement en fin d’année dernière, créent un contexte d’attentisme. « On ressent un fort ralentissement, mais la confiance existe, nuance Nicole Gourmelon, la directrice générale. Nos clients continuent d’avoir des projets et d’investir. » Par ailleurs, la banque locale a affiché en 2023 un produit net bancaire de 432,8 M€, contre 498,9 M€ en 2022 (-13,2 %), et son encours de collecte bilan et hors bilan s’élève à plus de 30 Mds€.

Surtout, la banque veut mettre l’accent sur son attachement au territoire et sur son choix de rester présente dans l’écosystème de proximité, en maintenant toutes ses implantations locales. « Notre finalité, c’est l’utilité, a martelé Nicole Gourmelon. La rentabilité n’est que la conséquence de notre utilité. Si nous avions une culture “ROIste” à court terme, nous ne le ferions pas. Nous le faisons parce que nous pensons que c’est utile au territoire. » Luc Jeanneau, président, complète : « C’est notre ADN : participer au dynamisme de nos petites communes, être actif dans les villages pour y maintenir une agence fraîchement rénovée, avec des personnes compétentes et un distributeur de billets, même s’il n’est pas rentable. »

« Énergéticien du territoire »

Autre actualité marquante de ce début d’année : le Crédit agricole Atlantique Vendée devient « énergéticien du territoire ». Stratégie affichée : répondre au double enjeu de développement des énergies renouvelables d’un côté et d’accélération des démarches de sobriété énergétique de l’autre. La banque crée ainsi la filière Énergie Atlantique Vendée, autour de quatre grands métiers : financeur de projets ENR, investisseur, à travers notamment la création en septembre dernier du fonds « CA Transition Energétique Normandie – Pays de Loire » doté de 50 M€, avec trois autres caisses régionales et Amundi Transition Energétique, mais aussi producteur et distributeur d’énergie bas carbone locale, via la filiale du groupe, Selfee, et enfin conseiller en transition énergétique auprès des entreprises et collectivités. Par ailleurs, la banque coopérative annonce le lancement de Carbioz, une plateforme d’accompagnement à la décarbonation en lien avec l’association France Carbon Agri.